Toutes les émissions

Affaires classées

L'argent ne fait pas (forcément) le bonheur...
L'argent ne fait pas (forcément) le bonheur... © Getty

Pauvre Ambroise ! : Argent et Bonheur (Affaire Ambroise Sauces)

Diffusion du vendredi 31 août 2018 Durée : 2min

Juin 2015, les gendarmes de Mauléon enquêtent sur le cambriolage de l’année : plus de 800.000€ en numéraires ont été dérobés au domicile d’un octogénaire Souletin. Après 4 mois d’enquête, les gendarmes passent à l’action un matin d’octobre 2015…

Mardi 20 octobre 2015, les gendarmes réveillent 7 suspects présumés à l’heure du laitier. Placés en garde à vue, Ximun, David, Florian, et Jacques passent rapidement aux aveux. Ils racontent : un jour, Ambroise avait confié à sa femme de ménage qu’il détenait un gros pactole d’argent cash à domicile. Lors d’un repas de famille, Yvonne répète imprudemment la sulfureuse confidence qui ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Ximun, son fils, est au chômage. Il lance alors l’idée à ses 3 copains. En avril 2015, 1ère visite : ils dérobent 70.000€ partagés en 4 parts égales. Alléchés par l’appât du gain, le quatuor revient 2 mois plus tard. Cette fois, ils font main basse sur 530.000€, soit un butin total de 600.000€. Problème : Ambroise soutient qu’on lui a dérobé 801.000€. Aurait-il généreusement salé l’addition ou bien les 4 garçons ont-ils planqué une part du magot ? 

Peut-être s’est-il tout simplement trompé ! Pour se rassurer, Ambroise comptait et recomptait régulièrement son pactole. Mais, il ne tenait aucun écrit de l’état de ses comptes. L’ex pompiste Souletin peut pourtant se consoler : malgré cette saignée dans ses économies, les gendarmes lui ont restitué 433.000€ saisis aux domiciles des suspects. Avril 2017, les 4 garnements écopent de 18 mois de prison partiellement assortis d’un sursis. Le vieil homme regagne sa maison de Garindein, encore riche mais seul. Il tenait pourtant ses comptes avec la prudence d’une fourmi. Économisant beaucoup, il dépensait peu, préférant les sacs de pains au lait à l’achat d’une baguette, ou le café Chicoré à une Nespresso. Qui sait si l’argent fait le bonheur ? Une chose est sûre : une banque est un bien meilleur coffre-fort que des boîtes métalliques de biscuits...