Toutes les émissions

Affaires classées

Une histoire de coffre au trésor...
Une histoire de coffre au trésor... © Getty

Pauvre Ambroise ! Le magot d'Ambroise (Affaire Ambroise Sauces)

Diffusion du lundi 27 août 2018 Durée : 2min

Nous sommes en juin 2015, un retraité dépose plainte à la gendarmerie de Mauléon. 800.000€ en cash ont disparu de son domicile à Garindein. Qui est donc ce sympathique octogénaire ?

Ambroise souffle sa 82ème bougie ce 3 janvier 2015. Voilà 20 ans qu’il a baissé le rideau de sa station-service connue en Soule. Hormis un voyage en Guadeloupe en 1996, l’ancien pompiste de Garindein dans les Pyrénées-Atlantiques quitte rarement son ancien garage. Divorcé de son épouse, fâché avec ses deux filles, Ambroise reçoit peu. Seul Claude, son fils, lui rend régulièrement visite. Claude est handicapé moteur depuis un grave accident de la circulation en 1983. A Garindein, chacun connait Ambroise. En apparence, il vit modestement, comme un ermite. Pourtant, le vieil homme et son fils partagent un secret bien gardé. Depuis 8 ans, leur villa renferme un véritable trésor de guerre. Début 2007, Ambroise se fâche avec son banquier. Il n’a plus confiance. « Tous des voleurs ! » croit-il. Sa décision est prise. Ambroise va vider son compte bancaire jusqu’au dernier centime.

Un matin de mars 2007, le vieil homme se présente à l’agence du Crédit Agricole de Mauléon-Soule. Il clôture son compte. Le banquier lui remet la coquette somme de 582.000 € en coupures de 500€. « Plus facile à planquer » se dit Ambroise. Le lendemain, son fils, Claude, en fait de même. Il retire, à son tour, la modique somme de 450.000 €. De retour à la maison, le père et le fils cachent ce joli pactole dans d’anciennes boîtes de biscuits en fer blanc. Claude le planque bien au frais dans la cuisine où le tiroir à légumes du réfrigérateur et le four de l’ancienne cuisinière font office de coffre-fort. Prudent, Ambroise place ses économies sous son matelas. Mais, son sommeil ne gagne pas en quiétude. Comme Harpagon, le vieillard compte et recompte régulièrement le pactole, une journée durant. Un matin de juin 2015, Ambroise a soudain un mauvais pressentiment...