Toutes les émissions

Affaires classées

Affaires classées
Affaires classées -

Sacrifice. Épisode n°4 : Persiste et Signe.

Diffusion du jeudi 16 mai 2019 Durée : 2min

Thierry Sagardoytho revient sur la mort d’un curé tarbais, âgé de 32 ans, poignardé pour s’être courageusement interposé face à 2 jeunes voleurs de voiture. Après 2 jours d’enquête seulement, les policiers tiennent le suspect n°1.

Les policiers du groupe criminel font nuit blanche au commissariat de Tarbes. Ils sont 3 enquêteurs à questionner sans relâche le suspect n°1. Assommé de questions, le jeune suspect s’explique. 

Vendredi, avec 3 camarades du même lycée, ils ont eu l’idée de dérober une voiture, en ville, « comme ça, pour s’amuser ». Déambulant sur le chemin d’Azareix, l’idée jaillit d’aller jeter un œil, au petit Séminaire.  Il est bientôt minuit. Le quatuor se divise en 2 groupes. Les moins courageux se postent à l’entrée du bâtiment, histoire de faire le guet. Les 2 autres entrent à l’intérieur. Ils jettent leur dévolu sur l’unique voiture garée dans la cour : la 2 CV de la directrice…

Le plus gaillard des 2 force sans mal la portière. Problème : elle ne démarre pas ! Les 2 loubards poussent discrètement le tacot de la directrice, espérant qu’elle finira bien par s’allumer. Là, c’est la tuile ! Une voiture arrive pleins phares au portail de l’entrée. Les 2 complices n’ont rien pu faire. Ils s’échappent à pleines jambes. Mais, dans la cour de la maison paroissiale, c’est la panique. Celui qui pousse la 2 CV voit arriver Jean-Luc Cabe comme un seul homme. Même son complice s’échappe. Il est donc seul. Livré à lui-même. L’abbé s’approche. Il lui intime d’arrêter ça sur le champ. Le jeune homme s’empare de son couteau.  Le jeune voleur frappe à 4 reprises. Mais, le coup porté au cœur sera fatal à l’homme d’église.

Le jeune suspect répète à l’envie qu’il a agi par peur. Mais son geste est maintenant irréversible. Le jeune voleur est devenu un meurtrier. En gage de sa bonne foi, il offre d’accompagner les enquêteurs là-même où il l’a abandonné vendredi soir dans sa fuite, près d’une bouche d’égout. Bonne pioche. L’arme du crime est enfin retrouvée. Sa lame est impressionnante : 18cm de longueur ! La peur n’explique cependant pas tout : certes, le suspect n°1 affiche un solide gabarit de rugbyman. Mais, sa détermination meurtrière l’a conduit à frapper l’homme d’église à 3 reprises. Au flanc, à l’abdomen, et au cœur. Au terme de 48 h de garde à vue, le jeune homme est conduit au Palais de justice. Inculpé de meurtre, il risque une longue, très longue peine de prison…