Toutes les émissions

Affaires classées

Alberto Contador, face à la presse
Alberto Contador, face à la presse © Getty

Un Steak Dopant, Por Favor ! : Info ou Intox ? (Alberto Contador)

Diffusion du mercredi 25 juillet 2018 Durée : 2min

Le Tour de France 2018 arrive demain dans les Pyrénées. L’occasion pour nous de revivre la date du 25 juillet 2010. Alberto Contador est sacré triple vainqueur du Tour. 2 mois plus tard, le scandale éclate. Déclaré positif au Clenbuterol, un produit dopant, le champion plaide la bonne foi...

Face à la presse qui se déchaîne, Alberto Contador défend son honneur autant que son maillot de vainqueur dans l’ascension des cols Pyrénéens. Son explication est simple : la viande qu’il a avalée, 3 h avant le contrôle antidopage, était infectée au Clenbuterol. A l’écouter, ce n’est donc pas le champion mais le bœuf qui était dopé ! Contador enfonce le clou : contrôlé le lendemain, les résultats ne décelaient aucune anomalie. Mieux encore, ses contrôles nombreux et réguliers sont toujours négatifs. Seul "hic" dans cette démonstration : un second coureur de l’équipe, le Kazakh Alexandre Vinokourov, a été contrôlé également le même jour. Aucune trace de Clenbuterol. « Normal » selon Alberto Contador : son équipier a dîné à la cuisine de l’Hôtel. Il a logiquement échappé à cette malheureuse intoxication alimentaire. A écouter le champion, le mystère s’épaissit...

Mais qu’est-ce exactement que le Clenbuterol ? Il s'agit avant tout d'un médicament vétérinaire destiné à soigner les pathologies respiratoires des bovins et chevaux. Mais, dès 1992, certains athlètes ont commencé à l’utiliser afin de favoriser la respiration et la prise de poids. Le champion espagnol trouve un soutien inattendu auprès du Dr De Mondenard, un ponte de la médecine sportive : selon lui, le Clenbuterol laisse des traces dans l’organisme. Trop risqué en comparaison d’autres substances indétectables. Quel bénéfice physique Alberto Contador aurait-il retiré d’une quantité de produit aussi faible que celle découverte dans ses urines ? Mystère. Face à ce énième scandale, la Direction du Tour de France joue la montre. Elle dit « attendre la décision finale de l’UCI ». Durant 18 mois, l’UCI va conduire une véritable enquête policière. Car c’est à Irun que réside la clef de l’énigme...