DSK, l’homme qui voulait tout.

Ivan Levaï, Journaliste, est l'un des témoins du documentaire

Un documentaire de Gérard Miller et Anaïs Feuillette.

L’homme qui voulait tout se propose d’emmener le téléspectateur dans l’envers du décor d’un homme dont on croit savoir beaucoup parce qu’il s’est montré souvent, mais dont le paradoxe était justement d’avoir su se cacher en pleine lumière. Un homme dont il faut parcourir les méandres de l’histoire personnelle comme de l’inconscient, pour avoir une chance de l’entrevoir dans sa réalité, c’est-à-dire au-delà de la mythologie qu’il a lui-même contribué à écrire.Et pour Gérard Miller et Anaïs Feuillette, la réalité de DSK, c’est d’abord la boussole qu’il a suivie tout au long de sa vie, celle de son propre désir. Comme si celui qui prétendait, il y a deux ans encore, représenter la France entière, avait choisi comme interlocuteur privilégié non pas le pays réel, mais le réel de ce désir.Parcourant les archives de ces 50 dernières années, interrogeant ceux qui l’ont connu de près, mettant en évidence des aspects inconnus ou sous-estimés de la vie de DSK, Gérard Miller et Anaïs Feuillette ont donc cherché à comprendre quelle a été la logique personnelle de l’ancien directeur du FMI, d’où un documentaire sans conteste freudien, qui situe l’une des histoires les plus extraordinaires de la République dans son contexte subjectif, et le rend du coup lisible.Ce soir à 20h45 sur France 3 Et aussi… Al Jazira et La Médiasphère

Partager sur :