Replay du dimanche 23 mai 2021

Lou Museon Arlaten d'Arle

- Mis à jour le

Imagina pèr Frederi Mistral, lou Museon Arlaten durbiguè en 1909. Siège social du Félibrige, il est la vitrine du patrimoine provençal et du savoir populaire de notre région. Après onze ans de travaux, il rouvre ses portes au public à travers "5 temps" (5 époques).

La façade du Museon Arlaten, 29 rue de la République à Arles, fondé par Frédéric Mistral.
La façade du Museon Arlaten, 29 rue de la République à Arles, fondé par Frédéric Mistral. © Radio France - PR

Li counvida / Les invités

Simon Calamel et Paulin Reynard parlent du Museon Arlaten dans Aqui sian bèn.
Simon Calamel et Paulin Reynard parlent du Museon Arlaten dans Aqui sian bèn. © Radio France - ASB

- Simon CALAMEL, professeur de provençal

Rémi Venture, majoral du Félibrige, membre du Comité du Museon Arlaten, directeur de la médiathèque d'Arles.
Rémi Venture, majoral du Félibrige, membre du Comité du Museon Arlaten, directeur de la médiathèque d'Arles. - RV

- Rémi VENTURE, majoral du Félibrige, membre du Comité du Museon Arlaten, directeur de la médiathèque d'Arles

Lou Museon Arlaten / Le Musée Arlésien

Lou Museon Arlaten, en Arle.
Lou Museon Arlaten, en Arle. © Radio France - PR
Une affiche au Museon Arlaten.
Une affiche au Museon Arlaten. - Collection du Museon Arlaten.

La Vénus d'Arles

La Vénus d'Arles représente certainement la déesse Vénus. Elle a été trouvée en 1651 lors de fouilles autour du Théâtre Antique d'Arles. En 1683, Louis XIV se "fait offrir" la statue qui part donc vers Versailles où elle est installée dans la Galerie des Glaces en 1685. La statue sera ensuite déplacée au Musée du Louvre où elle est toujours ! Un moulage est présent au Museon Arlaten.

Pèr n'en saupre mai / Pour en savoir plus

Pèr n'en saupre mai sus lou Museon Arlaten, la Revisto "Lou Felibrige" numéro 323 propose un dossier spécial "Museon Arlaten" rédigé par Aurélie Samson (directrice par intérim du Museon Arlaten), Dominique Séréna-Allier (Conservateur honoraire du Museon Arlaten), Patrice Gauthier (majoral du Félibrige, chargé de mission à la direction de la culture du Département des Bouches-du-Rhône) et Rémi Venture (majoral du Félibrige, membre du Comité du Museon Arlaten).

La Revisto "Lou Felibrige" numéro 323 (mars/avril 2021) traitant du Museon Arlaten.
La Revisto "Lou Felibrige" numéro 323 (mars/avril 2021) traitant du Museon Arlaten. © Radio France - Lou Felibrige

La cansoun / La chanson

- Lou porto-aigo, texte de Frédéric Mistral, chanté par Tard Quand Dîne - Céline Magrini

Lou grum de sau de Simoun

L'une des nombreuses maîtresses de Napoléon (pas encore Empereur à l'époque !) était une chanteuse lyrique italienne : Giuseppina Grassini. L'un de ses portraits est au Musée Calvet à Avignon.

Giuseppina Grassini, par Elisabeth Vigée-Lebrun ; 1803.
Giuseppina Grassini, par Elisabeth Vigée-Lebrun ; 1803. - Musée Calvet, Avignon
Mots clés: