Replay du lundi 26 avril 2021

De Piégut-Pluviers à Javerlhac coule la doue

A Saint Estèphe en Dordogne, la Doue traverse le site du Roc branlant et se faufile sous le chapelet du diable, un imposant chaos granitique.

La doue à Saint Estèphe
La doue à Saint Estèphe © Radio France - Marie-Dominique PRIVE

La Doue, ruisseau long de 17,5 kms prend sa source en Dordogne sur la commune de Piégut-Pluviers, près du lieu-dit la Noche et se jette dans le Bandiat, près de Javerlhac après avoir alimenté de ses eaux 8 moulins dont 2 fonctionnent encore. Elle se divise en deux parties. La première suit le cours naturel de son lit, en contournant le Roc Branlant, un monolithe certainement témoin d’un passé druidique et en passant sous le chapelet du Diable, un imposant chaos granitique. La deuxième partie a été creusé par l’homme dont l’entrée s’appelle le «saut de la doue », un dénivelé de 80 cm qui a permis d’alimenter un bief de 300 mètres dont l’eau a servi autrefois à faire travailler 4 moulins et autres industries du village des Petits moulins.

Elle traverse ensuite l'étang des Cygnes à  Saint Estèphe et passe au moulin de Pinard à Bourdeix. Sur la retenue d'eau de ce moulin se trouve une station de pompage, principale ressource en eau du Syndicat intercommunal des eaux de la région de Nontron

L’A.P.R.E.D ( association du Patrimoine, recherche, Etude et découverte) de saint Estèphe organise des visites commentées du Site Du Roc Branlant et du Briodet.

Si vous allez un jour en promenade partant du Grand Etang vers l’Etang des Cygnes, escaladez donc le « Chapelet du Diable » et tordez une pièce de monnaie sous le « Roc Branlant », il paraît que cela porte bonheur si vous la gardez dans votre poche !

Le Roc Branlant à Saint Estèphe
Le Roc Branlant à Saint Estèphe © Radio France - Marie Dominique PRIVE
Mots clés: