Replay du lundi 21 juin 2021

La découverte de la grotte de Tourtoirac

- Mis à jour le

De la fontaine de la clautre à la grotte de Tourtoirac, une découverte grandiose qui a bouleversé la vie du village.

La fontaine de la Clautre à Tourtoirac en Dordogne
La fontaine de la Clautre à Tourtoirac en Dordogne © Radio France - Marie Dominique Privé

Quand on évoque le nom de Tourtoirac  commune située à une trentaine de  kilomètres de Périgueux dans le Périgord noir, on pense de suite à sa grotte, la perle géologique du Périgord, découverte en 1995. Une histoire qui a commencé en 1980 lorsque Gérard Bugel, spéléologue plongeur local décide de s'aventurer seul dans la fontaine de la Clautre située en plein cœur du village de Tourtoirac. Cette fontaine est une résurgence de rivière souterraine, la rivière de la Clautre qui alimentait la commune de Tourtoirac en eau potable. 

le départ depuis la fontaine de la Clautre pour arriver à la grotte de Tourtoirac en Dordogne
le départ depuis la fontaine de la Clautre pour arriver à la grotte de Tourtoirac en Dordogne © Radio France - Marie Dominique PRIVE

Lors de cette plongée, Gérard Bugel était parvenu à un terminus au bout de 150 m et d'une succession de plusieurs siphons. Il a cependant déroulé un fil d'ariane qui 15 ans plus tard a été très utile à Jean Luc Sirieix également plongeur et spéléologue expérimenté. La persévérance de Jean-Luc est récompensé car au delà des 800 mètres, au bout d'une série de siphons et de poches d'eau, il découvre que le passage étroit s'agrandit sur une large galerie ornée de concrétions et de draperies et qui semblait se poursuivre sur plusieurs kilomètres.

"Je ne me laisse jamais de le dire mais je suis pétrifié d'extase devant cette galerie qui devient extrêmement féérique et magistralement concrétionnée." ( extrait des mémoires de Jean-Luc Sirieix)

La grotte de Tourtoirac en Dordogne
La grotte de Tourtoirac en Dordogne © Radio France - Marie Dominique PRIVE

Malheureusement si la découverte est grandiose, elle se termine par un tragique accident. 

Fier de sa découverte, il veut faire partager son émerveillement à ses amis. Le 4 Février 1995, il organise alors une exploration avec Philippe Marchive, Annie et Michel Maire. Cette plongée leur sera fatale. Jean-Luc Sirieix et Annie Maire perdront la vie.

Force de courage et de persévérance, Philippe Marchive et d’autres spéléologues ont repris les recherches un an plus tard, entre topographie et balisage.

Par la volonté de Jean et Arlette SIRIEIX, les parents de Jean-Luc, cette grotte devient un projet d’aménagement touristique. Avec l’aide précieuse de Philippe Marchive et de Bernard GAUCHE, la municipalité a pu faire creuser, en 2000, un premier puits de 25 mètres de profondeur. Ce puit a permis les premières explorations nécessaires pour une étude de faisabilité, ainsi qu’aux responsables décisionnaires de constater l’intérêt du site. C’est ainsi que  les travaux  d’aménagement ont pu débuter en Mai 2007 pour l’ouverture  de la grotte de Tourtoirac le 1er Mai 2010 pour vous proposer un voyage fabuleux du cœur de la terre au cœur des hommes.Philippe Marchive se souvient et nous explique