Replay du mardi 8 décembre 2020

Le Bandiat, une rivière de qualité à préserver

Le Bandiat, long de ses 92 kilomètres est connu pour héberger une faune et une flore très riches mais aussi pour avoir une qualité de l’eau très bonne notamment dans le département de la Haute Vienne et dans sa partie aval jusqu'à la confluence avec la Tardoire.

Le bandiat est selon des tests une rivière de qualité
Le bandiat est selon des tests une rivière de qualité © Getty - Schon

Le Bandiat présente une qualité des habitats piscicoles moyenne sur la plupart de son cours. La partie amont en Haute Vienne et en Dordogne jusqu’à l’amont de Nontron présente une qualité de l’eau avec un très bon débit. En revanche, la prolifération des plans d’eau sur les petits affluents dégrade largement les conditions d’étiage, la qualité des eaux et les peuplements piscicoles ( des espèces indésirables font depuis quelques années leur apparition dans le Bandiat).

En aval de Nontron, les rejets domestiques, la pente moins forte, et la succession des ouvrages retenant les eaux dégradent la qualité des habitats. Pour en venir à ces conclusions des études sont menées chaque année par le CPIE, le centre permanent d’initiatives pour l’environnement. La structure va prélever des échantillons de l’eau d’une rivière et des tests vont être menés. 

Les taxons prélevés sont ensuite triés puis identifiés. Cette étape permet de déterminer la richesse de la rivière et de mettre en évidence les potentiels, cause de pollution d’une rivière. Une note est ensuite attribuée à chaque cours d’eau en fonction du taux d’êtres vivants présents dans les échantillons et du taux de pollution. Comme pour le bandiat, le fait d’analyser les rivières permet de savoir si l’activité humaine nuit à un milieu et de voir l’évolution des espèces habitant ce milieu. .

Mots clés: