Replay du jeudi 26 novembre 2020

Le Dropt raconté par un habitué de longue date

Un même lieu n’aura pas la même signification pour une personne ou une autre. Chacun à son histoire, son ressenti et ses souvenirs liés à un lieu. Le Dropt est l’un de ces lieux qui a vue passer de nombreux destins. La rivière a pour beaucoup été un lieu de travail, ou encore un terrain de jeux.

Hutte d’observation sur le parcours naturaliste, en rive Est du petit lac l’Escourou
Hutte d’observation sur le parcours naturaliste, en rive Est du petit lac l’Escourou - J. Chèvre

Le Dropt on pourrait le raconter sous différent angles, mais le plus simple reste d’écouter ceux qui ont vécu, grandi à ses côtés. Michel Augiéras est l’un d’entre eux. Pour lui, la rivière a été un véritable terrain de jeux, avec ses amis, c’est ici qu’ils se retrouvaient après les cours. Dans les années 1930, la rivière avait une autre facette que celle que l’on connaît aujourd’hui. De nombreuses manifestations avaient lieu sur le Dropt, comme des Joutes ou encore des feux d’artifices tirés par les jeunes d’Eymet au bord de l’eau. Les dimanches étaient rythmés par de nombreux repas organisés par les riverains et la commune.

Pour Michel, le Dropt est un lieu important pour lui. En plus d’y avoir appris à nager à l’aide de branche de roseaux, c’est ici qu’il a rencontré sa femme avec qui il aura été marié pendant plus de soixante années. Même si aujourd’hui le Dropt est toujours là, l’amoureux des lieux est attristé de voir qu’il n’y a plus d’événement organisé sur les rives. Il alerte notamment sur l’importance de protéger cette rivière, car en grand passionné de pêche, celui-ci remarque que le nombre de poissons et moins important aujourd’hui qu’il y a quelques années.  

Mots clés: