Replay du lundi 18 janvier 2021

Le puits de Bontemps et les moines d'Artois

- Mis à jour le

Au fil de l’eau vous emmène découvrir un véritable phénomène naturel qui attire de plus en plus de curieux lors de fortes pluies : le puits de Bontemps.

Le puits de Bontemps
Le puits de Bontemps © Radio France - Marie Dominique Privé

A Brouchaud,  en bordure de la RD 68, non loin des carrières de pierres de Bontemps dans le Périgord blanc, on découvre lors de la saison de pluies, un véritable phénomène naturel :  le puits du Bontemps, une résurgence où l’eau jaillit spontanémént  à 12,5 °, hors du sol et déverse des milliers de litres d'eau en quelques minutes. Lorsque les nappes souterraines deviennent trop chargées, elles évacuent leurs eaux avec un effet de pression, au niveau du puits. Elles alimentent de nombreuses sources présentes le long du ruisseau le Blâme.

Le puits de Bontemps construit en 1111 par les moines d'Artois
Le puits de Bontemps construit en 1111 par les moines d'Artois © Radio France - Marie Dominique PRIVE

L’eau se perd ensuite à travers champs et se jette dans l’Auvézère à Forges d’Ans au bout de 6 kilomètres.

la résurgence naturelle
la résurgence naturelle © Radio France - Marie Dominique PRIVE

Le restaurateur Jeannot Sautier de  la Ferme Auberge du Vieux Chêne à Brouchaud nous raconte comment les moines d’Artois ont en 1111 construit ce puits en pierres sèches, pour en faire profiter les bœufs et les vaches. Avant cette construction, l'’eau s‘écoulait directement dans la terre.

Mots clés: