Replay du vendredi 15 janvier 2021

Les gabares de la Dordogne

Des centaines de gabares empruntaient la Dordogne chaque année.

La Dordogne à Mauzac
La Dordogne à Mauzac © Radio France - Frédéric Meyer

Michel Denys Co-Président de la confrérie des gabariers nous conte la dure vie des gabariers et leur voyage périlleux sur la Dordogne. Cette rivière était, en ce temps, beaucoup plus sauvage et dangereuse qu'aujourd'hui. Les échouages et collisions étaient donc très fréquents.
Ces gabares assuraient tout juste la sécurité des équipages et des marchandises. Ces embarcations étaient uniquement construites pour la descente du fleuve Dordogne. Elles étaient ensuite dépecées et revendues en planches bien souvent en même temps que la cargaison. Les gabariers remontaient ensuite à pied par les berges du fleuve pour rejoindre le haut-pays.

A l'époque, environ 400 gabares par an empruntaient la Dordogne essentiellement 4 mois dans l'année. En effet, le fleuve était navigable : en période de crue, durant les pluies d'automne et à la fonte des neiges.

Mots clés: