Replay du lundi 28 juin 2021

Les jeux olympiques et l’eau de la Seine

- Mis à jour le

Au fil de la Seine tout au long de l’été, un voyage au long cours, un fleuve de 774 kilomètres et sur la partie d’île de France et de Paris qui nous intéresse, de Bonnières sur Seine dans les Yvelines à Bray sur seine en Seine et Marne. Tourisme, industrie, Loisir, faune et flore du fleuve...

La piscine de la Journée Olympique pour les JO 2024 le 23 Juin 2019 Place de la Concorde, Paris, France.
La piscine de la Journée Olympique pour les JO 2024 le 23 Juin 2019 Place de la Concorde, Paris, France. © Getty

La Seine à Paris qu’est ce que c’est au juste : un fleuve, sans qui notre chère capitale n’existerait pas, 37 ponts, 32 espèces de poissons, tiens une péniche, oui des péniches en pagailles, mais aussi des bateaux de toutes sortes, le port autonome de Paris, l’Arsenal de la Bastille, port de plaisance, c’est aussi la plus grande station de trottinette et de Velib de Paris que des indélicats jettent dans l’eau.. 

Et puis la Seine, c’est toute une poésie, sous le pont Mirabeau, les jours s’en vont je demeure, les reflets des tours de Notre Dame au bord de l’eau, des centaines de chansons, des millions de déclarations d’amour sur le pont des Arts et ce nouveaux rendez-vous sur France Bleu Paris, alors allons surfons tout l’été au fil de la Seine.

Et notre guide s’appelle Salim Akacem sur un petit bateau très luxe, le Saoura, Salim organise des croisières privées sur la Seine, il peut accueillir une dizaine de personnes pour une balade piquenique, sa société s’appelle « Paris Water Way » et Salim nous amène directement sur le futur bassin olympique pour les compétitions nautiques des jeux 2024 à Paris.

Ah... Le rêve de Jacques Chirac, maire de Paris et président de la République sera enfin exaucé, on pourra en 2024, au moins pour les sportifs, se baigner dans la Seine ! Et c’est vrai que les efforts ont été considérables ces 10 dernières années, Salim Akacem en tant que professionnel du tourisme fluvial l’a remarqué.

Rappelons quand même que les poissons de la Seine sont toujours impropres à la consommation, contaminé par le Polychloro biphényle, le fameux Pyralène, aujourd’hui interdit. 

Mots clés: