Loisirs Événements

Au nom des lieux

1min

Alfortville

Par le mardi 27 septembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Alfortville
Alfortville © Maxppp - Agnès Vives - Le Parisien

Située au confluent de la Seine et de la Marne, dans le Val de Marne et bordant Maisons-Alfort au sud, le tout à quelques kilomètres à peine de Paris au sud-est, nous voici ce matin à Alfortville, on imagine qu’entre Maisons-Alfort et Alfortville il y a une histoire commune ?

Leur histoire est en effet totalement liée puisqu’Alfortville n’est autre qu’un ancien quartier de Maisons-Alfort. Et du coup, il suffit de se souvenir qu’Alfort, a / l / f /o / r / t représente la déformation du nom d’un propriétaire, apparu au cœur du Moyen Âge, précisément Pierre d’Aigueblanche d’Herefort, appelé le seigneur d’Herefort, que l’on écrivait alors h /e /r /e / f/o /r /t, et qui correspondait à la francisation de la ville anglaise d’Hereford. Pourquoi Hereford ? Parce que Pierre d’Aigueblanche y avait été intronisé évêque en 1240. Et puis le temps passant, la prononciation se déforma pour arriver à Hallefort, h a l l e, et même A l /o/r/t, au milieu du XVIIe siècle.

Quand finalement a eu lieu la séparation d’Alfortville avec Maisons-Alfort ?

Elle s’est effectuée par une loi de 1885, le 1er avril, et ce n’était pas un poisson d’avril… On y lit que la limite entre les deux villes « est fixée … par l’axe actuel de la ligne du chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée ». En fait, l’histoire d’Alfortville est très liée à la présence du fleuve et de la voie ferrée qui lui confèrent une économie particulière. Ajoutons que s’y est installée une grande communauté arménienne et qu’au confluent, on peut tous voir le Huatian Chinagora construit en 1992. Enfin à ne pas oublier à Radio France : quel illustre animateur du Jeu des mille francs y est né et fut donc alfortvillais ? Lucien Jeunesse. Un bien joli mot, jeunesse