Événements

Au nom des lieux

Abbaye de Maubuisson
Abbaye de Maubuisson - BastienM - CC

L'abbaye de Maubuisson accueille aujourd'hui un vaste centre d'art contemporain

Diffusion du lundi 30 avril 2018 Durée : 2min

Départ ce matin pour le Val-d’Oise, et plus précisément pour une abbaye sise à Saint-Ouen-l’Aumône, sise c’est bien comme cela qu’on dit ?

Absolument, très beau mot, qui est un participe passé d’un verbe disparu  séoir : être assis, installé… 

Donc rendez-vous dans  une abbaye qui n’est plus en activité, qui a été partiellement détruite et qui je crois est devenu un centre d’art…

Depuis 2001 en effet, l’abbaye de Maubuisson - dont quelques bâtiments ont survécu, une grange, une aile du cloître et de grandes salles restaurées - est devenue un centre d’art contemporain avec de nombreuses et grandes expositions d’arts plastiques et visuels. « Visuels… » c’est-à-dire incluant les vidéos, la photographie, la sculpture, etc. C’est au départ une abbaye cistercienne, c’est-à-dire appartenant à l’ordre religieux de Cîteaux près de Dijon, un ordre constitué au XIe siècle par Robert de Molesmes, caractérisé par un retour strict à la règle de saint Benoît, une grande austérité et l’exercice assidu du travail manuel. C’est en 1236 que l’abbaye fut été fondé par Blanche de Castille, femme de Louis VIII et mère de saint Louis et un temps reine de France. Au départ cette abbaye portait d’ailleurs un autre nom que celui de Maubuisson.

Il faut tout nous dire, on veut des noms ! Comment s’appelait alors cette abbaye ?

Notre-Dame-La Royale. Elle fut dirigée avec sagesse sous la protection du roi, avec un essor très important au Moyen Âge, mais au XVIe l’une de ses abbesses, Angélique d’Estrées, y mena une vie fastueuse en faisant au reste construire un palais abbatial. La règle sera rétablie ensuite avec notamment Angélique Arnaud, mais l’abbaye fut néanmoins fermée par Louis XVI en 1787, elle devint même hélas une carrière de pierres en 1797 et faillit être envahie par les buissons, il est vrai que le lieu s’appelait Maubuisson peut-être issu de maudit buisson, sans trop de certitude. Mais qu’importe ! les buissons n’ont pas gagné. Place aujourd’hui au Centre d’art contemporain !