Événements

Au nom des lieux

Brasserie Lipp
Brasserie Lipp © Maxppp - Vincent Isore - IP3 Press

Entre charme et tradition, grandes sœurs des bistrots : les brasseries parisiennes

Diffusion du mercredi 27 juin 2018 Durée : 2min

Aujourd’hui, on va prendre le temps de se restaurer, j’ai envie d’une bonne choucroute, ou d’une soupe à l’oignon, bref d’un plat bien traditionnel, dans un cadre élégant. Alors où allons-nous : dans une brasserie parisienne ! À table ! 

Eh bien oui, on dit que les brasseries parisiennes sont « entre charme et tradition, les grandes sœurs du bistrot. » En fait, au départ, encore au XVIIe, la brasserie rappelle l’Académie française n’était qu’un « lieu où l’on brasse de la bière », mais très vite on y a associ& des « estaminets » dans lesquels se vendait de la bière. », « au détail » dit Littré, précisant qu’il n’y avaut que « des bancs et des tables de bois ». Mais tout va changer à la fin du XIXe, avec l’âge d’or des grandes brasseries parisiennes, aux décors somptueux ! 

Vous nous en citez quelques-unes ? 

Oui en étant sûr d’en oublier. Tout proche de la Place des Vosges, citons la Brasserie Bofinger, établie en 1865, avec une décoration Belle Époque, première brasserie alsacienne à servir dans la capitale de la bière à pression. Évoquons aussi la Brasserie Réjane, près de l’Opéra Garnier, dans l’hôtel Nolinski, avec ses banquettes de velours bleu pétrole, On peut aussi citer la Brasserie Mollard, portant la marque de 1895, ou la vie parisienne s’installait entre la gare Saint-Lazare et les Grands Boulevards. Il y a aussi Chez Jenny, où l’on vient depuis 1932, pour son atmosphère Winstub avec son décor de marqueterie, ses fresques et ses statues. Citons encore la brasserie Wepler que fréquentaient Lautrec, Apollinaire, Truffaut. Et puis Boulevard Saint-Germain, la brasserie Lipp, avec ces céramiques murales, son décor 1900, très prisée des gens de Lettres, et bien sûr La Coupole, style Art Déco, dont nous avons déjà parlé. Et comment ne pas citer aussi le Terminus à la Gare du Nord, la brasserie Gallopin. …Quoi ? Robin ? Vous ne m’accordez pas une demi-heure de plus pour parler de toutes les brasseries de la région parisienne ? Bon, eh bien vous n’y couperez pas, j’y reviendrai dès la première semaine de septembre.