Événements

Au nom des lieux

-

Courdimanche : 91 ? 95 ?

Diffusion du mercredi 13 mars 2019 Durée : 2min

Ce matin, Jean, vous faites fort ! On part à deux endroits à la fois ! À Courdimanche et… Courdimanche ! Comment est-ce possible ? Eh bien parce que dans notre belle Île-de-France, deux communes portent le même nom ou presque, Courdimanche dans le Val-d’Oise, et Courdimanche-sur-Essonne au sud de l’Essonne, deux communes de même nom : Pourquoi Jean ?

En effet, c’est intriguant, et on pourrait croire que d’un côté, il y a le mot cour, et de l’autre le mot dimanche. Il resterait alors à construire une histoire sur le fait de courir, ou sur la notion de cour, associé au dimanche. Et bien rien de tout cela n’est à retenir. En fait, comme souvent lorsqu’on perd l’origine d’un mot, on le rattache à un mot qu’on connaît, par exemple le forsbourg était ce qui se trouvait à l’extérieur du bourg, fors voulant dire autrefois extérieur, et puis on a perdu ce sens de fors, qui n’est resté que dans tout est perdu fors l’honneur, et on a imaginé que c’était le faux boug, sa banlieue en somme. Eh bien c’est le même processus avec Courdimanche, en fait, au départ c’est simplement le latin curtis, la cour, dominica, du seigneur. Et puis par déformation on est arrivé à Curai dominica, et finalement courdimanche, dimanche étant bien installé. Au reste dimanche vient de dies dominicus qui signifie jour du seigneur  

Alors, Jean, qu’il s’agisse des habitants de Courdimanche dans le Val-d’Oise ou de Courdimanche-sur-Essonne, comment appelle-t-on leurs habitants ? 

Les Courdimanchois, tout simplement. Ceux du Val d’Oise disposent d’une église dédiée à saint Martin et classée monument historique. Du XIIe siècle, elle est d’un style gothique primitif très émouvant. Et à Courdimanche-sur-Essonne, l’église porte un nom rare, c’est l’église de Saint-Gervais–et-Saint-Protais, le tout relié par des traits d’union, il est rare de fait qu’une élise porte deux noms de saints associés. Et de chaque côté un Courdimanchois célèbre : dans le Val-d’Oise, ce fut le chanteur Carlos, fils de Françoise Dolto, qui y vécut un temps, et de l’autre côté Michel de l’Hospital qui, mort en 1573, y est inhumé. Son nom reste associé aux tentatives de pacification pendant les Guerres de religion. D’un côté un chanteur joyeux, de l’autre un homme d’État pacificateur, c’est une certitude Courdimanche est synonyme d’harmonie.  Allez c’est décidé je cours dimanche à Courdimanche ? Lequel… Ah bien les deux.