Loisirs Événements

Au nom des lieux

2min

Bagnolet

Par le mercredi 28 décembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Bagnolet
Bagnolet © Getty - Godong - Universal Images Group

Limitrophe de Paris, à l’est, desservie par la ligne 3 du métro, nous voici ce matin à Bagnolet, à six kilomètres de Notre-Dame de Paris avec un nom qui ressemble à Bagneux, pourquoi ?

Limitrophe de Paris, à l’est, desservie par la ligne 3 du métro, nous voici ce matin à Bagnolet, à six kilomètres de Notre-Dame de Paris avec un nom qui ressemble à Bagneux, pourquoi ?

Eh bien, à l’origine, les mêmes raisons étymologiques, la présence d’un établissement de bains, ici certaine, alors que pour Bagneux rien n’était sûr. En fait, c’est dès 1255 qu’est attesté le latin balneolum pour désigner la localité et dès 1273, qu’on retrouve déjà en français Bagnolet dans l’orthographe actuelle. En réalité, Bagnolet ne se dissociait pas vraiment de Montreuil, mais au XVIIIe le site se fit connaître avec le château de la femme du Régent Philippe d’Orléans, la duchesse d’Orléans. Hélas, il ne reste pour ainsi dire rien du château détruit au début du XIXe siècle. Quant au parc de 60 hectares, on a commencé à le lotir dès 1770. Au XIXe siècle, le long des fortifications se construisirent quelques guinguettes appréciées, mais aussi le soir venu y rodent des mauvais garçons, Casque d’or, l’héroïne du film de Jacques Becker, y vécut bel et bien. Et notons en 1929 l’arrivée de Moulinex cher aux Bagnoletais.

Bagnolet c’est aussi le point de départ de l’Autoroute A3

Inaugurée en décembre 1969, avec sa jonction au périphérique dominée par les Tours Mercuriales, symboles de l’expansion. 2675 habitants en 1875, et plus de 35 000 habitants aujourd’hui. Et puis, je parie qu’en janvier 2017 que Bagnolet englobât même les Roms et les Tziganes dans son beau programme de solidarité ne sera pas oublié, je l’ai lu sur le site de la ville. Bon, d’accord Robin, même si c’est vrai… ce que je voulais surtout, c’est utiliser « englobat ». Vous savez pourquoi ?

C’est l’anagramme de Bagnolet ! Et j’aime bien les anagrammes