Événements

Au nom des lieux

Base de loisirs de Cergy-Pontoise
Base de loisirs de Cergy-Pontoise © Maxppp - Bruno Levesque

La plus grande vague de surf sur lac est à Cergy-Pontoise

Diffusion du jeudi 27 juillet 2017 Durée : 1min

On part se baigner ce matin, dans le Val-d’Oise, à 30 km de Paris, avec pas moins de 250 hectares à notre disposition, eau et verdure garanties, il s’agit de la Base de loisirs de Cergy-Pontoise, avec ses six superbes étangs, paradis pour les sports nautiques, où il fait bon pique-niquer et aller au restaurant, les vacances quoi !

Oui, Robin, avec la grande vague à surf, sans oublier sa plage, 5000 m² carrés de sable fin, qui dit mieux. On peut y pêcher aussi sur les étangs sur présentation de sa carte de pêche. Mais il faut revenir sur la vague, parce qu’avec ses 256 mètres c’est la plus grande vague à surf d’extérieur d’Europe, Évidemment, pas question de faire sur cette vague du pédalo, parce qu’il y a évidemment aussi des pédalos, des planches à voile, des kayaks, du téléski nautique, et le fameux aéroscoot, une sorte de scooteur des mers qui vous fait s’élever à 5 m de haut par un système de propulsion, bon d’accord pour les meilleurs. Aéroscoot n’est pas encore entré dans le dictionnaire, alors que le pédalo lui existe depuis 1936, et aucun danger, il ne décollera pas.

Mais Jean, cette base de loisirs, elle existe depuis quand et comment elle est née ?

En fait, on l’appelle depuis 2015 l’île de loisirs de Cergy-Pontoise et c’est l’une des douze bases de plein air de l’Île-de-France. On l’a installée dans un méandre de l’Oise, avec des étangs alimentés par des nappes phréatiques, qui viennent donc du sous-sol. C’est en 1965 qu’on l’a conçue en même temps que la ville nouvelle, avec des travaux commencés en 1972 et déjà alors une baignade provisoire sur l’étang de la folie. En 1977 voici le centre balnéaire, une plage de sable fin et deux toboggans ; en 1980 est ouvert le centre nautique ; en 1989 vient le téléski, et en 2002 c’est l’ouverture du stade d’eau vive, rafting et kayak au programme. En 2013, la vague à surf, et en 2014, place aussi à la découverte du monde des abeilles. Ah j’allais l’oublier, en 1996, arrivait le « petit train » Je vous rassure, il ne va pas dans l’eau ! Je l’adore ce petit train