Événements

Au nom des lieux

Rue de la chaussée d'Antin
Rue de la chaussée d'Antin - LPLT - CC wikicommons

La chaussée d’Antin est à sens unique depuis 1909

Diffusion du jeudi 31 mai 2018 Durée : 2min

Ce matin, on reste dans Paris, dans le 9e arrondissement, entre le Boulevard des Italiens et la rue Saint-Lazare, et le nom de la voie qui nous intéresse s’appelle une chaussée. Vous l’avez deviné, il s’agit de la Chaussée d’Antin. Alors, pourquoi, chaussée, et pourquoi d’Antin

Eh bien d’abord dire qu’étymologiquement « chaussée » vient du latin calciata via, qui veut dire « route », via en latin, couverte d’un mortier à la chaux, calx. Cela étant quelques-uns ont aussi affirmé que calx signifiait aussi « talon » en latin, latin à l’origine du mot « chaussure », et que calciata via pourrait être alors la route foulée par le talon… On ne saura jamais ! 

Tant pis ! Alors maintenant pourquoi la « chaussée d’Antin » ? 

Rappelons déjà qu’il s’agit d’une chaussée de 578 m de long sur 20 m de large reliant l’église de la Sainte-Trinité aux Grands Boulevards. Elle s’appelle d’Antin, tout simplement parce que dans son voisinage se trouve l’ancien hôtel d’Antin. Et  chaussée parce que le terrain étant marécageux on a dû surélever la voie, une chaussée désignant de fait une partie surélevée entre deux fossés. Dans ce quartier furent par ailleurs élevées de magnifiques demeures dont l’hôtel du duc d’Antin, surintendant des bâtiments du roi et fils de la marquise de Montespan. C’est dès 1712 qu’on donna son nom à la rue pour l’honorer. Aujourd’hui, un des côtés des Galeries Lafayette se trouve justement sur cette rue. Alors devinette, depuis quand est-elle en sens unique ? 

Au hasard trente ans…  

Depuis 1909. Un siècle de sens unique ! Et j’oubliais, cette chaussée est citée par Balzac, Michelet et Romain Rolland, qui en 1947 écrit ceci «  Toutes les espèces de chahut s’y donnent rendez-vous dès le petit jour. Voilà que les autobus, les camions, les taxis, ne suffisent pas. Depuis la veille les paveurs ou les dépaveurs s’y sont établis. » Bien… et Balzac d’évoquer aussi une jardinière tenant un arrosoir chaussée d’Antin. Mais Chaussée d’Antin point de magasin la Belle jardinière mais les Galeries Lafayette