Événements

Au nom des lieux

Gare de Houilles
Gare de Houilles - Spedona - CC

Houilles

Diffusion du lundi 27 février 2017 Durée : 1min

Aujourd’hui, nous voilà dans les Yvelines, à sept kilomètres au nord-ouest de Paris, proches de la forêt de Saint-Germain-en-Laye et du département des Hauts-de Seine et du Val-d’Oise, nous sommes à Houilles, avec un s.

Aujourd’hui, nous voilà dans les Yvelines, à sept kilomètres au nord-ouest de Paris, proches de la forêt de Saint-Germain-en-Laye et du département des Hauts-de Seine et du Val-d’Oise, nous sommes à Houilles, avec un s.

Un S ajouté en fin de parcours, en partant d’une première forme latine Houlliae, Hullium, puis Houilliés, sans s puis avec s. On peut s’étonner de ses variantes, il faut savoir que l’orthographe des noms propres y compris celle de nos noms de personne, fut longtemps très aléatoire et nos noms de ville se confondent aussi avec leur forme latine. Deux origines sont en fait proposées pour expliquer ce nom, origines qui quoi qu’il en soit ne sont pas assurées. Peut-être s’agit-il de l’ancien français, holle, désignant une hauteur, bien légère cependant, au cœur de la boucle de la Seine, avec une altitude qui varie entre 27 et 57 mètres, un monticule au nord de la commune. Rien de bien probant. Autre origine, animale cette fois-ci, Houilles pourrait venir de l’ancien nom des brebis, des moutons, les fameuses ouailles, et de là, déformé, serait né le mot Houilles. Quoi qu’il en soit, aucun rapport avec la houille, le charbon.

Mais c’est le chemin de fer, qui va donner son élan à la ville

En grande partie effectivement, à partir de 1841, en reliant Houilles à Paris, et puis il y eut l’usine aéronautique Hispano Suiza, d’où l’occupation immédiate des Allemands en 1940 pour construire des torpilles, et aussi la belle résistance de Houilles, avec aujourd’hui une base de la Marine nationale. On ne s’étonnera pas que les Gareau, un couple d’Ovillois, c’est le nom des habitants de Houille, aient reçu dans cette ville courageuse le titre de Juste parmi les Nations avec leur nom sur le mur de Jérusalem. Sans oublier que Bob Maloubier, agent des services secrets anglais et français y vécut. Un vrai sujet de film pour Hubert Besson. Oui, j’oubliais de le dire, il est aussi Ovilois !