Événements

Au nom des lieux

Hôtel de ville de Janvry
Hôtel de ville de Janvry - Lionel Allorge - CC

Ce sont les arbustes qui nomment Janvry, pas les eaux

Diffusion du lundi 27 novembre 2017 Durée : 2min

Vite, le bon air de la campagne ! On part ce matin pour un village de l’Essonne qui rayonne de santé et d’énergie : moins de mille habitants et seulement 7 % d’espaces urbanisé ! Voilà qui fait rêver. Pourtant on n’est qu’à 28 km au sud-ouest de Paris, dans le Hurepoix, un bel ilot de charme champêtre, pas très loin de chez vous, je crois, Jean ?

À dix kilomètres en effet de Palaiseau, et avec de merveilleux noms des lieux, qui caractérisent le territoire de ce petit village très actif, noms qui fleurent bon la langue française dans toute sa fraîcheur. Par exemple, Robin, nous somme dans le Hurepoix, mot sans doute issu du latin orobia, l’orge, et dans la Haute vallée de Chevreuse, lieu où s’élevaient des chèvres. Ensuite, au Mulleron, la Charmoise prend sa source, et si la Charmoise se réfère aux charmes, les arbres, tout en étant charmeuse, le Mulleron, ignoré des étymologistes, est à mon avis à rattacher à moillere, mouiller, et moilleron, lieu où on se mouille, source oblige. Un peu plus loin au nord coule la Salmouille, au nom mystérieux : « qui amollit le sol » ? Enfin si on s’écarte de l’église Notre-Dame-du-Mont-Carmel, on rejoindra le hameau de Chante-Coq, ou celui de La Brosse, dérivé du gaulois, brocos, des épineux. Sans oublier Marivaux, en principe nom du propriétaire romain du tout petit val. Et puis partout le genévrier…

Le genévrier ? C’est un arbuste. Ce serait un nom qui se rattacherait à la commune de Janvry ?

Eh bien oui, au départ existe le latin juniperus, qui donne vers 1160 le français jenevre, puis genièvre en 1377. Vers 1300 était apparu le genouvrié et la trace écrite du hameau, Genveriae, puis toujours avec un g, en 1380 : Genvry. La commune de Janvry sera alors créée en 1793 avec l’orthographe actuelle. Gageons que, si blason il y avait, il y serait arboré avec un genévrier : il poussait là abondamment avec ses baies comestibles - à l’origine du gin ! – Un « Village » donc… mais avec son château Louis XIII construit vers 1650, où nous accueille chaleureusement la baronne Reille. Que dire enfin de Janvoriaz et de Janvryplage : noms de lieux imaginés d’abord pour le ski à Janvry, grâce au canon à neige quand il fait très froid, et ensuite, pour le sable et les palmiers à la ferme de Janvry, en été. Heureux Janvryssois