Événements

Au nom des lieux

Cinématic Orchestra (Danny Keane, Neil Charles, Mulatu Astatke) - Jazz à La Villette 2011
Cinématic Orchestra (Danny Keane, Neil Charles, Mulatu Astatke) - Jazz à La Villette 2011 © Getty - Samuel Dietz - Redferns

Jazz à la Villette

Diffusion du jeudi 30 août 2018 Durée : 2min

On se donne aujourd’hui rendez-vous à La Villette : ce soir va en effet commencer la nouvelle édition deJazz à la Villette qui durera jusqu’au 9 septembre, et cette fête de la musique a lieu ce soir dans la Grande Halle.  Jazz, un mot qui au scrabble est formidable : deux z Pourquoi ? 

Eh bien d’abord un mot rapidement sur l’origine de La Villette. Il est bon de rappeler que vers 1198, l’endroit s’appelait la Ville Neuve Saint-Ladre, puis ce fut La Villette Saint-Ladre-lez-Paris lez Paris, c’est-à-dire « près de Paris » et enfin La Villette-Saint-Lazare. Au XVIIe, les projets de canal fleurissent mais il faut attendre 1808 pour que soient mis en service le canal de l’Ourcq et le bassin de la Villette. La commune est ensuite annexée par Paris le 16 juin 1859. On sait aussi combien les abattoirs y firent souche pour laisser place au formidable Parc de Villette et à ses Cité des Sciences et de la musique. Et puis voici la grande Halle inaugurée en 1985, qui accueille donc « Jazz à la Vilette ».

Justement, pour La Villette on sait tout… mais jazz, d’où vient ce mot ? Des États-Unis ? 

Oui, et -s’il n’est pas difficile de dater l’arrivée du mot jazz en anglais, en 1913, -s’il n’est pas plus difficile de repérer la première attestation en français, en 1918, alors écrit jezz, en tant que danse venant d’Amérique au rythme rapide, -si dès 1921 avec l’orthographe actuelle ce n’est plus seulement une danse mais une musique, présentée comme née des musiciens noirs américains, eh bien vous donner l’origine du mot reste gênant. Je recule encore un peu en signalant que le mot jazz- band est entré dans le millésime 1928 du Petit Larousse.

Bon, on s’impatiente : quelle origine ? 

Eh bien on songe à un mot d’argot américain désignant l’éjaculation, ou la jouissance physique. Maintenant si on veut être plus correct, on peut aussi avancer un mot bantou, jaja qui signifie danser. Peu importe, ce soir à la Villette, ça va jazzer, parce que quand le jazz est là…