Événements

Au nom des lieux

Institut de France
Institut de France © Getty - Ruy Barbosa

L'Académie française a été créé en 1635 par Richelieu

Diffusion du lundi 30 octobre 2017 Durée : 1min

Et l'institut de France date de Napoléon

On prend le bateau ce matin, on reste dans Paris, et l’on navigue jusqu’au bien nommé Pont des Arts, et là sur la rive gauche, se dresse ce superbe monument qu’on appelle souvent l’Académie française avec sa Coupole, mais qui relève d’une plus vaste institution.

Eh bien oui comme vous l’évoquez fort bien, Robin, il s’agit de l’Institut de France, et si on pense d’abord à l’Académie française, c’est parce que cette Académie représente la première de nos institution à la fois prestigieuse et très utile. En vérité tout commence au début du XVIIe, lorsque des hommes de lettres se rassemblent pour discuter à propos de la langue française et de la littérature. Richelieu a alors vent de ces réunions et leur demande de se constituer en Académie française, soucieux qu’il était de bénéficier pour le royaume d’une Académie à l’instar de l’Italie. On ne pouvait pas s’opposer à Richelieu et c’est ainsi que fut créée l’Académie française en 1635, avec entre autres pour mission la rédaction d’un dictionnaire, qui fut achevé en 1694. Aujourd’hui, on en est à la IXe édition d’excellente qualité et disponible gratuitement sur Internet, je le consulte souvent. C’est notre dictionnaire de langue le plus ancien, adapté à chaque siècle, et même donc au numérique. Ce n’est pas assez su !

Effectivement, mais alors pour l’Institut, de quoi s’agit-il ?

Eh bien, à la suite de l’Académie française fut fondée en 1666 l’Académie des sciences et d’autres encore, toutes supprimées à la Révolution. Mais elles renaquirent en 1795 en bénéficiant même d’une nouvelle venue, l’Académie des Sciences morales et politiques, toutes étant abritées dans ce beau bâtiment, d’abord un collège prestigieux construit par Mazarin. Napoléon Ier y abrita l’Institut de France rassemblant nos grandes Académies. Qui font rêver le monde entier. Ah, s’agissant de l’Académie française, l’objectif est magnifique : l’Immortalité ! C’est que le savoir ne meurt jamais