Replay du lundi 3 juin 2019

L'Hippodrome de Longchamp

- Mis à jour le
Le prix 2018 de l'Arc de Triomphe à l'Hippodrome de Longchamp
Le prix 2018 de l'Arc de Triomphe à l'Hippodrome de Longchamp © Getty - Lo Chun Kit

Ce matin, on prend son cheval... et on part à l’hippodrome de Longchamp. Oui, au sud-ouest du bois de Boulogne, qu’on a renommé d’ailleurs Paris-Longchamp. 

En commençant par rappeler que cet hippodrome a été créé en 1857, qu’on y court le Prix de l’Arc de Triomphe ce qui n’est pas rien. On l’a construit sous la pression du duc de Morny, sous Napoléon III, sur la Plaine appelé plaine de Lonchamp, ce qui dans le fond était bien adapté pour un hippodrome. Ce sont pas moins de 57 hectares que couvre cet hippodrome, avec une grande piste de 2750 mètres, et une autre de 2500 mètres. Ce qui nous pousse à évoquer le mot hippodrome qui vient directement du grec où hippo signifie cheval, et drome, course. On est donc dès le départ en plein dans le sujet. En fait il s’est agit très vite d’un cirque à la Romaine pour les courses équestres. Et c’est au XIIIe siècle que le mot apparaît en langue française

Et ce mot, jockey, d’où vient-il ? 

En fait, par son orthographe même, pas évidente, j o c k e y, laisse donc d’emblée comprendre que c’est un mot anglais. En fait c’est même au tout départ une forme écossaise du prénom Jack, Jock en Ecosse donc. Et au départ, c’était le nom que l’on donnait à une jeune domestique qui conduisait une voiture en postillon, ou encore qui suivait aussi son maître à cheval. En vérité en France on avait un mot équivalent, qui était « Jacquet », petit Jacques, mais ce mot n’a pas pris. On trouve par exemple chez Restif de la Bretonne, «  Il y avait un cabriolet gardé par un jockey », le mot anglais l’emportait . Et puis ce furent les jeunes palefreniers  employés comme cavaliers dans les courses. Bon, eh bien sûr, il faut être léger... d’où le régime jocket apparu au XXe siècle. Ah, la la, aller aux courses d’accord, mais faire le régime jockey, là je n’y arrive pas ! 

Mots clés: