Événements

Au nom des lieux

Opéra Garnier architectural drawing
Opéra Garnier architectural drawing - CC

L'opéra Garnier a été construit suite à l'attentat contre Napoléon III près de l'ancien opéra, rue Pelletier

Diffusion du lundi 13 novembre 2017 Durée : 2min

C’est un des plus grands de la planète, il porte le nom de son architecte, et il est mondialement connu : sa scène peut contenir 450 figurants, c’est bien sûr l’Opéra Garnier, dans le 9e arrondissement, place de l’Opéra. Un monument imposant.

Oui, massif et superbe, on l’a d’ailleurs comparé parfois, et je cite les contemporains, à « une grosse pâtisserie à la crème » en raison de sa forme. Jugeons-en sur pièce en effet : l’Opéra est installé sur 15 000 m², avec 12 000 m² au sol, une longueur de 173 m et une largeur maximale de 125 mètres, une hauteur 73,60 m. du fond de la cuve à la plus haute statue, en l’occurrence Apollon, ajoutons un grand escalier de 30 m de haut, un lustre pesant presque 8 tonnes, une scène de 60 m de hauteur, 27 m de profondeur et 48, 50 mètres de largeur, le moins qu’on puisse dire c’est que, sous l’impulsion de Napoléon III, l’architecte a vu vraiment très grand.

L’Architecte, Jean, c’est bien sûr Garnier, vous pouvez nous en dire quelques mots.

En fait, Napoléon III, ayant failli périr lors d’un attentat rue Pelletier où se situait l’ancien Opéra, il souhaita un nouvel opéra, immense et lança un concours international pour son édification. C’est un architecte de 35 ans, Charles Garnier, alors presque inconnu, bien que grand prix de Rome en 1848, qui se distingua parmi 171 concurrents. La première pierre fut posée en 1862 et le monument inauguré en 1875. Au cours de la construction, on atteint vite la nappe phréatique et il fallut construire un cuvelage accueillant les eaux d’infiltration en répartissant les différentes charges. La présence de l’eau inspira le romancier Gaston Leroux qui exploita la légende fausse d’un lac et d’une rivière souterraine, la Grange batelière. Cette rivière existe bel et bien et coule en fait sous le Printemps. Entre nous, Robin, ce qui est joué sur scène est magnifique, mais savoir que un peu plus de 10 m plus bas, au 5e sous-sol, existe une masse d’eau où sont élevés quelques poissons, moi, ça m’enchante ! Comme le Lac des cygnes ! Ah, des cygnes sur le lac souterrain