Replay du jeudi 4 avril 2019

La biennale de la danse du Val-de-Marne

La biennale de danse du val-de-Marne
La biennale de danse du val-de-Marne

Direction, jusqu’au 19 avril, le Val-de-Marne et sa Briqueterie, pour la 20e biennale de danse, avec pas moins de 64 représentations, 42 compagnies, 27 lieux partenaires en piste… Alors vous nous emmenez danser ?

Presque en effet, puisque comme le déclare Daniel Favier « la danse tisse entre les peuples tout un faisceau d’initiatives », et de fait la Briqueterie a pour programme cette année l’Europe. Un mot sur la briqueterie : comme son nom l’indique c’est bien une fabrique de briques, le mot existe depuis le XVe siècle. Et c’est en 1867 que s’installait à Vitry-sur-Seine une société des Briqueteries, mais en 1966, elle fermait, et dès 1979, naissait sur ce site la première édition du festival intitulé Biennale de la danse en Val-de-Marne. En 2002, le Conseil général décidait d’y créer un lieu dédié à la danse contemporaine, et en mars 2013 on inaugurait la Briqueterie-Centre de développement chorégraphique du Val de Marne.

Biennale, chorégraphie, voilà des mots qui méritent commentaires…

En effet, dans biennale, on retrouve la racine latine bi, deux en latin, et c’est donc une manifestation qui a lieu tous les deux ans. Le mot est né en 1550 dans une suite qui était autrefois de nature juridique, des contrats annaulx, bienaulx, trienaulx, avec un l avant le x à l’époque. Un mot aussi sur la danse, mot d’origine germanique, sans doute du francique dintjan, se mouvoir de-ci, de-là. On a dit à tort que les langues germaniques nous avaient apporté des mots violents : que nenni ! Les gâteaux, les gaufres, en voilà des mots germaniques délicieux. En fait, en grec la danse se disait khoreia, d’où en Grèce ancienne le chorège qui organisait le chœur de danse pour le théâtre, et aujourd’hui le chorégraphe, celui qui règle les pas de danse pour les ballets. Et bien sûr la chorégraphie, l'art décrire la danse. Et voilà qui fait penser à une définition de la danse pour les mots croisés, « pas assez étudiés », si…, très étudiés dans le Val-de Marne !  

Mots clés: