Événements

Au nom des lieux

Maison de la Poésie
Maison de la Poésie - Maison de la Poésie - ActuaLitté - CC BY-SA Wikicommons

La Maison de la poésie

Diffusion du jeudi 15 novembre 2018 Durée : 2min

Qui n’a pas dans sa vie tenter de taquiner la muse poétique en écrivant quelques vers ? Eh bien poètes, prenez votre luth, votre lyre, ce matin on part pour la Maison de la poésie, Passage Molière au 157 de la rue Saint-Martin, dans le 3e. Du 8 au 19 novembre, c’est le Festival Paris en toutes lettres ! La Maison de la poésie, c’est ancien ? 

Cette Maison de la Poésie, de la ville de Paris, à la fois un lieu de création, de diffusion et de rencontres, a été créée en 1983, initialement consacrée à la poésie contemporaine. Elle est installée dans le Théâtre Molière, dans le 3e arrondissement donc. Elle a été créée par Jacques Chirac sur une idée de l’éditeur et poète Pierre Seghers et de Pierre Emmanuel. En fait, avant 1995, ils se réunissaient sur la terrasse du Forum des Halles. C’est formidable que la poésie ait sa maison !

Mais d’où vient finalement ce mot ?

En fait, il désigne presque au départ l’inverse de ce qu’on a en tête quand on pense à ces belles récitations qu’on apprenait à l’école, qui reposaient sur la mémoire, puisqu’à l’origine le grec poiêsis, signifie création et, en passant par le latin, il entre en langue française en 1350. Au départ, il désigne en gros « l’art de la fiction littéraire », au sens large donc, avant de se spécialiser dans un type de fiction, en vers, nouveau sens atteste en 1511. En fait tout vient du grec poieein, faire, agir, dans le domaine de la construction d’œuvres d’art. Indéniablement le poème est une construction. Et ce que tout le monde a oublié c’est que ce sont les Poètes de la Renaissance qui ont imposé le mot « poème », on utilisait souvent en effet auparavant un mot aujourd’hui disparu, le « dictié » qui désignait un ouvrage en vers ? Et parfois les auteurs de mots croisés sont à leur façon poètes, en nous offrant des définitions délicieuses pour faire deviner par exemple ici le mot poète. 

Par exemple ? 

Eh bien lutheur, ou amateur de luth, mais lut avec un h ! Et puis clerc de lune, clercn celui qui écrit. Bon, je m’en vais écrire quelques vers sur France Bleu…