Événements

Au nom des lieux

Brie de Meaux
Brie de Meaux © Maxppp - Christian Watier

Le Brie de Meaux

Diffusion du lundi 24 juillet 2017 Durée : 1min

C’est à l’abbaye Notre-Dame-de-Jouarre qu’est né ce fromage à base de lait de vache, fromage à pâte molle et à croute fleurie, d’un blanc duveteux avec çà et là des petites taches rouges.

Aujourd’hui cap gastronomique dans la Brie, plus précisément à Meaux, pour un fromage dont la réputation a dépassé bien sûr la région pour devenir internationale. Jean, mais est-ce que le célèbre Brie de Meaux ne se fait qu’à Meaux ?

Au départ, il fallait qu’il soit de la proche région de Meaux, mais depuis 1953, on a étendu son territoire vers l’est jusqu’au département de la Meuse, avec donc une appellation d’origine contrôlée, obtenue en août 1980. En fait c’est à l’abbaye Notre-Dame-de-Jouarre qu’est né ce fromage à base de lait de vache, fromage à pâte molle et à croute fleurie, d’un blanc duveteux avec çà et là des petites taches rouges. Il est bien sûr rond avec un diamètre déterminé, 36 à 37 centimètres, on dit d’ailleurs une roue de brie. Quand à son poids il fait autour 2,8 kilos et il faut en gros 25 litres de lait cru pour arriver à un fromage de 3,5 kg. Ah, Robin, l’eau en vient à la bouche… vite un morceau de pain ! En plus on est en pleine saison, je vais craquer.

Il y aurait une saison, Jean, pour le brie, ce n’est tout de même pas un fruit ?

Eh bien ce serait d’avril à septembre que sa pâte jaune paille offrirait le meilleur goût. Il faut environ deux mois pour fabriquer un brie, dans une salle d’environ 12 degrés puis de 7 degrés, avec des fromages très soigneusement et régulièrement retournés à la main. La première fois qu’en langue française on atteste du mot brie en tant que fromage, c’est en 1643. Et je ne résiste pas à citer un passage du Ventre de Paris, ce roman magnifique où Émile Zola décrit les Halles d’alors, qui nourrissaient tout Paris, avec un formidable passage à propos des fromages. Le voici : « Trois brie sur des planches rondes, avaient des mélancolies de lunes éteintes ; deux, très secs, étaient dans leur plein ; le troisième dans son deuxième quartier, coulait, se vidait d’une crème blanche, étalée en lac, ravageant les minces planchettes, à laide desquelles on avait vainement essayé de le contenir. » Ah, Robin, voilà de la grande littérature, je ne m’en lasse pas. Vite un brie