Événements

Au nom des lieux

Lycée Henri IV
Lycée Henri IV © Maxppp - VIncent Isore - IP3 Press

D'Abélard aux Beatles : le lycée Henry IV

Diffusion du jeudi 7 septembre 2017 Durée : 2min

C’est la rentrée, vite, on quitte Radio France, on passe rive droite, direction le 5e, on monte la Colline Ste-Geneviève et là, juste derrière le Panthéon, nous voici au lycée Henri IV. Vous avez votre cartable, Jean ? Mais je crois que ce n’est pas qu’un lycée, c’est aussi un haut lieu historique.

Oui, même si aujourd’hui on pense d’abord au lycée prestigieux d’où sortent d’excellents élèves, Les classes préparatoires d’Henri IV obtiennent en effet force réussites aux grands concours, ceux de l’École Normale supérieure ou de l’École des Chartes. Il faut aussi relever que lespProfesseurs sont parfois internationalement connus : ce furent par exemple Bergson, Elisabeth Badinter, Jean-Louis Bory, Fernand Braudel, Victor Duruy, Georges Pompidou… Et on ne citera pas les élèves issus du Lycée Henri IV devenus célèbres, ils sont légions.

Je suis sûr qu’il y en a à Radio France ! Et qui ont donc vu de près le lieu historique.

Il y en a effectivement à Radio France ! Quant au lieu historique, de fait un certain nombre de locaux du Lycée relèvent de l’ancienne abbaye Ste-Geneviève, du XIIe au XVIIe siècle, comme le cloître, la tour Clovis, la chapelle, le cabinet des médailles, sans oublier depuis 1996 des vestiges carolingiens. Abélard, y fonda une école de rhétorique puis sous Louis XIV l’abbaye connut un grand prestige. En 1795, les chanoines sont chassés et se crée alors l’École centrale du Panthéon, puis l’École Napoléon, premier lycée de la République, le voilà ensuite sous la Restauration rebaptisé Lycée royal Henri IV et devenu lycée de l’élite. Puis revient l’appellation Lycée Napoléon, et même Lycée Corneille. Enfin, en 1873, ce sera définitivement Henri IV. Ce qu’on sait moins c’est qu’en 1946, se créait à Montgeron un lycée mixte rattaché au Lycée Henri IV jusqu’en 1955. Comme tout grand lycée, il y a un journal des lycéens d’H4, comme on dit, quel est son nom ? The fool on the hill, une chanson des Beatles. Le fou sur la colline, Ste-Geneviève bien sûr