Événements

Au nom des lieux

Une parisienne
Une parisienne © Getty - Aleksandar Nakic - E+

Le mot « Parisien »

Diffusion du mercredi 29 août 2018 Durée : 2min

« Les Parisiens repartent chez eux », voilà ce que disent peut-être les gens qui vous ont accueillis pendant les vacances dans leur région. Parisiens c’est un mot assez large, qui nous définit dans le fond tous, nous qui somme de la région parisienne. C’est ce mot que vous voulez examiner aujourd’hui. Quand d’ailleurs est-il entré en français ? 

 En fait, Robin, la première fois qu’il est attesté par écrit c’est en 1312, à propos d’une malle, qualifiée de malle parisine. Puis en 1461 on évoque des dames parisïennes avec un ï et à mieux y réfléchir, ce tréma fait comprendre qu’on a sans doute davantage construit  le mot parisien, sur Parisi que sur Paris, on n’a pas ajouté i e n à Paris mais e n à Parisi. Ça ne change pas grand-chose, mais du coup je regarde ce ï orné d’un tréma avec émotion. Ensuite, en 1460, plus d’hésitation aucune, le mot parisien est bien installé. Plus de tréma, mais il y a cependant des usages distinct du mot « parisien » qu’on a peut-être oublié.

Vous voulez-dire qu’il y a Parisien et Parisien ! 

Eh bien oui, d’une certaine façon. En fait, en ouvrant l’un de nos grand dictionnaire, le Trésor de la langue française, je repère présentée comme une formule née dans la langue française, Parisien de Paris, défini comme « Celui, celle qui est né(e) à Paris et qui y habite ». Et on y opposait autrefois – heureusement, c’est une formule disparue – le Parisien à gros bec, défini comme un terme insultant appliqué à un provincial récemment installé à Paris. De mon côté, je suis un Parisien à gros bec, puisque je ne suis venu en région parisienne qu’à 20 ans, même si je suis né à Saint-Denis,. Mais vous savez Robin quel est mon Parisien préféré ? Le pain qu’on appelait comme cela et puis les fameux plats dits à la parisienne, c’est-à-dire agrémentés de pommes de terre et de laitue. Voilà ce que j’ai lu dans l’Académie gastronomique de 1962 : au menu « filets piqués et marinés avec sauce tomate, à la parisienne » Vite, une fourchette, une  assiette !