Événements

Au nom des lieux

Cheminées à Paris
Cheminées à Paris © Getty - Dave G. Kelly

Le Paris des cheminées et ramoneurs

Diffusion du lundi 24 décembre 2018 Durée : 1min

J’espère que vous avez tous pensé à votre cheminée en l’ayant bien fait ramoner, même si en principe on ne doit plus faire de feu dans les cheminées parisiennes. C’est qu’il faut que le Papa Noël puisse passer dans le conduit de cheminée en gardant sa belle pelisse rouge et sa grande barbe blanche. Ramoneur, cheminée, ce sont les mots, Jean, que vous avez choisi aujourd’hui, pour Noël bien sûr 

Effectivement, et en fait, il faut rappeler que les Parisiens étaient assez peu attentifs à l’entretien de leur cheminée jusqu’en 1884, date d’une ordonnance qui rendit obligatoire à Paris un ramonage annuel. Le problème, c’est qu’en région parisienne, ce ramonage était devenu difficile à cause de l’étroitesse des conduits. C’est ainsi que cette tâche ingrate fut confiée à des enfants, et il y eut une sorte de réseau qui s’installa venant des Alpes française et italiennes, avec des petits Savoyards, jeunes montagnards maigres, habitués à l’escalade. On les a beaucoup dessinés et valorisés dans la mythologie parisienne, mais on a oublié que parfois il n’avait que six ans…

Oui, c’est le revers de la médaille. On évoque pourtant le fait qu’ils chantaient ?

Eh bien oui, en fait ils se hissaient dans les conduits en décrassant les parois, à la raclette et au hérisson, ils rabattaient leur bonnet pour ne pas aspirer la suie, et une fois arrivés tout en haut, il chantait en effet pour prévenir qu’ils étaient arrivés sur le toit. On parlait des « petits » ramoneurs parce que, dès qu’ils grandissaient, ils ne pouvaient plus passer dans la cheminée. La suie était récupérée et vendue pour les teintureries. Ramoneur, c’est un mot qui date de 1520 construit sur le ramon, qui était lui-même issu du rameau d’un arbre, le ramon désignant au Moyen Âge un balai. On est bien content que le Père Noël passe aujourd’hui dans des cheminées ramonées avec des appareils modernes. Que le petit ramoneur puisse respirer le bon air des Alpes, sans plus grimper dans les cheminées, en accompagnant Papa Noël sur son traîneau !