Événements

Au nom des lieux

Porte Guimard
Porte Guimard © Getty - PhotoAlto - Michael Mohr

Les 10 ans du Pass Navigo

Diffusion du vendredi 1 février 2019 Durée : 1min

Vous avez bien tous vos papiers pour prendre le RER ou le métro ? Mais vous avez une carte à l’année ? Ce matin on voyage dans toute l’Île-de-France, mais avec la carte Navigo. Il y a dix ans en effet, disparaissait la Carte orange ! Une histoire que vous allez nous raconter.

Tout commence par des souvenirs d’enfants et une très belle chanson, aujourd’hui difficile à comprendre par les jeunes. Rappelez-vous Gainsbourg chantant « Le poinçonneur des Lilas » avec ces paroles : « Je suis le poinçonneur des Lilas Le gars qu’on croise et qu’on n’regarde pas », avec ce refrain « Je fais des trous, des petits trous, encore des petits trous… Des trous de seconde classe, Des trous de première classe ». Il poinçonnait en effet les tickets de métro, à l’entrée de chaque station, là où maintenant il y a des guichets automatiques. Eh bien tout enfant, je me souviens encore du poinçonneur à qui on tendait son ticket. Avant les guichets automatiques et en 1975 la « carte orange ».

Une carte lancée en même temps, Jean, que l’unification des tarifs, qui a permis de circuler sur tout le réseau correspondant à son abonnement… 

En effet, à cette carte orange, ainsi appelée parce qu’elle était orange, a succédé le passe Navigo, en 2006, et qui a fait disparaître définitivement au 1er février 2009 la carte orange. Du coupon magnétique on passait à la carte à puce. Ainsi, chaque voyageur a une puce sur lui… En fait, avec la carte orange puis le Passe Navigo, a cessé l’anarchie des titres de transports parisiens avec de multiples tarifs, véritable casse-tête. Une enquête a été faite en 2015 par France 3 qui constatait que les jeunes ne savaient déjà plus ce qu’était la « carte orange ». Prochaine étape, ce sera le badge qu’on aura pas même à sortir. Pour l’heure, on dit « carte  Navigo » ou « passe Navigo ». Qui a conçu le format vertical de la Carte Navigo ? Philippe Starck en 2014. Décidément l’art est partout, la puce est bien entourée entre l’inventeur de la carte à puce, Roland Moreno, et Philippe Stark. La puce aime l’art !