Événements

Au nom des lieux

-

Les Hivernales à Étampes

Diffusion du vendredi 15 mars 2019 Durée : 1min

Le Printemps est presque arrivé, mais ce matin, on va évoquer les Hivernales… et pour cela on part à Étampes. « Les Hivernales » c’est en effet du 15 janvier au 17 mars, avec la compagnie Zic Zazou, un spectacle qui rayonne je crois sur une vingtaine de communes rurales du département de l’Essonne, et elle présente « Claps », c’est le nom du spectacle à Étampes, mais c’est un spectacle un peu particulier dont vous allez nous parler Jean…

En effet, Robin, voilà plus de trente ans que de manière très originale des bricoleurs, des musiciens, des chanteurs de talent et très inventifs, se mettent en scène avec beaucoup d’humour, en utilisant des instruments de musique constitués d’objets du quotidien, détournées pour en faire des objets sonores, c’est la formule. Et je ne peux que reprendre le point de vue d’un journaliste affirmant que « derrière ces artisans, en bleu de travail et lunettes de soudeur se cachent des solistes virtuoses et des compositeurs expérimentés. »

Mais Jean, ils jouent de vrais morceaux…

Oui, à partir donc d’objets sonores, un mot qui mériterait d’entrer dans nos dictionnaires. Ce sont en effet des instruments construits à partir de matériaux de récupération, et les voilà jouant des morceaux d’Ennio Morricone par exemple : Il était une fois dans l’Ouest, Le bon la Brute et le Truand, mais aussi Le Clan des Siciliens, c’est époustouflant. Et c’est tout public à partir de cinq ans. Ils jouent donc le dimanche 17 février à Étampes, une ville où j’ai vécu vingt-cinq ans. Encore un mot à signaler, un mot nouveau qu’on leur doit, la lutherie urbaine, qui rappelle que leurs instruments sont par exemple des fers à chevaux, des vaporisateurs, des cadavres de bouteilles, des portes qui grincent, le tout utilisés par des génie du bricolages. Bon, c’est décidé, avant de m’y rendre, je vais avec ma fille cadette, génie du bricolage, donner une représentation à mon épouse, en utilisant casseroles et caisses à outils. Bon, c’est certain, on a moins de talent que ces artistes formidables. Mais il faut bien commencer un jour !