Événements

Au nom des lieux

Hôtel de ville de Lognes
Hôtel de ville de Lognes - Chabe01 - CC

Lognes est la première ville asiatique de France

Diffusion du mercredi 10 janvier 2018 Durée : 2min

Ce matin, nous partons pour la Seine-et-Marne, à 20 km à l’est de Paris, dans une commune qui a connu une croissance spectaculaire, il s’agit de Lognes qui, en 1975, comptait seulement 248 habitants, un tout petit village donc au départ, et qui aujourd’hui compte combien d’habitants ? 

Plus de 15 000 habitants, ce qui donne une progression colossale à cette commune en à peine quarante ans. Cette croissance spectaculaire est certes due en grande partie à la naissance de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, mais aussi au fait d’être desservie par de belles voies de transport, avec l’A 4, la Francilienne, mais également le RER A. Sa croissance et son dynamisme résultent enfin du fait que Lognes a accueilli plus de 70 nationalités différentes dont une très forte communauté venant des pays du Sud-est asiatique, en l’occurrence du Cambodge, du Laos et du Vietnam. Ce qui a d’ailleurs plaisamment fait surnommer la commune « la ville du dragon » et en a, objectivement, fait la première ville asiatique de France. 

Ce qui est sûr, Jean, c’est que le nom de Lognes n’est pas asiatique, d’où vient-il et comment nomme-t-on les habitants de Lognes ?

En fait le nom de Lognes a d’abord été attesté par Laucaunia Sylva, c’est-à-dire la forêt de Lognes, dans une chronique du VIIe siècle. Et sans doute Laucaunia vient-il d’un mot gaulois, louko, signifiant bois et retrouvé aussi en latin avec  lucus, bois sacré. On comprend aisément qu’avec moins de 250 habitants jusqu’au milieu du XXe siècle, il n’y ait pas de grand patrimoine architectural. Mais les Lognots bénéficient tout de même du château du Mandinet, qui a appartenu au XVIIe à la famille de l’écrivain Scarron. On a reconstruit le château à l’identique en 1990, et il abrite aujourd’hui l’Hôtel de ville, voilà qui est très bien. J’allais oublier ; le château a aussi appartenu un moment à la famille Menier, un grand nom du chocolat ! Tiens, ça me donne une idée… Un chocolat ?