Événements

Au nom des lieux

Microbiote à la Cité des Sciences
Microbiote à la Cité des Sciences

Microbiote

Diffusion du mardi 4 décembre 2018 Durée : 2min

Ce matin, vous nous emmenez dans un drôle de voyage, j’ai cru comprendre que c’était au cœur de notre organisme et même de notre ventre, en passant tout de même par la Cité des sciences. En fait, du 4 décembre au 4 août 2019, ce qui donne le temps d’y aller et même d’y retourner, il y a une grande exposition consacrée au « microbiote », en s’appuyant sur ce livre qui a connu un grand succès : Le charme discret de l’intestin. Bon, d’abord nous dire ce qu’est le microbiote

Eh bien, je dois l’avouer, le microbiote est un mot que je ne connaissais pas encore il y a quelques mois. En réalité, il est assez récent puisqu’il est né en 2005. La première fois que je l’ai entendu je me suis bien demandé de quoi il s’agissait, même s’il est transparent dans sa construction, on y reconnaît en effet les racines grecques « micro », petit, minuscule, et « bio » la vie. Plus précisément « biote », le « biote » existant aussi en tant que mot depuis 1955 et désignant la vie animal et végétale d’un biotope. Aïe, encore mot compliqué, le biotope fort bien défini dans le Dictionnaire de l’Académie– gratuit sur Internet – est un lieu, un endroit où se développent une flore et une faune spécifiques. Donc le microbiote, c’est l’« ensemble des bactéries, virus, et levures vivant dans un milieu déterminé » et on cite souvent le microbiote intestinal, et là les chiffres donnent le vertige…. 

Là, il faut tout nous dire : c’est que ça nous concerne tous notre microbiote intestinal ! On ne veut pas aller à cette exposition en ignorant tout ! 

Bien, vous l’aurez voulu, Robin. et je lis dans notre Petit Larousse, celui de 2019, que « Le microbiote intestinal de l’homme est composé d’environ 100 000 milliards de micro-organismes. » De fait notre intestin est une mine de bactéries très utiles. Il faut aussi signaler que nous disposons de plusieurs microbiotes, le microbote cutané, sur la peau, le microbiote des voies respiratoires, etc. Bon, Robin, je dois aller prendre un croissant, je crois que c’est bon pour mon microbiote