Loisirs Événements

Au nom des lieux

2min

Vincennes

Par le mercredi 2 novembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Vincennes
Vincennes © Getty - Archive Photos

Nous voici aujourd’hui à l’est de Paris, dans le Val de Marne, ou bien encore à Paris, dans le bois qui porte son nom, on a reconnu Vincennes. Pourquoi cette double appartenance ?

Nous voici aujourd’hui à l’est de Paris, dans le Val de Marne, ou bien encore à Paris, dans le bois qui porte son nom, on a reconnu Vincennes. Pourquoi cette double appartenance.

Parce que sa forêt est très cotée depuis le Moyen Âge et parce que Napoléon III a cédé à Paris, en 1860 le bois, mais pas le château. En fait tout commence avec Philippe Auguste qui construisit un mur de douze kilomètres dans la forêt pour sa chasse où étaient lâchés les cerfs, il ne savait pas qu’en 1934, on aménagerait un zoo avec éléphants et crocodiles, pas pour la chasse, et à l’ombre d’un grand rocher artificiel de 65 mètres de haut ! Il y construisit un manoir, Saint-Louis y ajouta une chapelle, non loin du fameux chêne où il rendait justice. Le château fort se dota au XIVe d’un donjon de cinquante deux mètres de haut, qui devint une prison puis abrita l’atelier de la belle porcelaine de Vincennes. Parallèlement se développait la ville avec aujourd’hui environ cinquante mille Vincennois

Pourquoi Napoléon III a-t-il cédé le bois à Paris ?

Pour créer un grand parc anglais et un hippodrome, sans oublier le lac Daumesnil, tout à côté du zoo, du nom d’un gouverneur du château, à la légendaire jambe de bois, mais pas de Vincennes…

D’où vient finalement, Jean, le mot Vincennes ?

De la forêt dite de Vilcena, mentionnée dès 847, un mot celtique ou même préceltique. On y reconnaîtrait la racine vidu, forêt, on a aussi avancé le chiffre vingt- cents, nombre d’arpents du bois, ou encore vingt stades, distance de Vincennes-Paris. C’est peu crédible, mais puisqu’on évoque les distances, levons la tête vers le ciel, avec le spationaute Michel Tognini, né à Vincennes, et qui du vaste espace boisé est passé au vaste espace étoilé… Finalement, on aurait pu imaginer une fusée à côté du rocher de Vincennes.