Événements

Au nom des lieux

La poste centrale du Louvre
La poste centrale du Louvre © Getty - Gravure pour le journal de la jeunesse 1886

La Poste du Louvre ne ferme jamais

Diffusion du mardi 17 avril 2018 Durée : 1min

Vite, vite pas une minute à perdre, on part à la Poste. C’est ce qu’on peut dire à 11 h du soir pour une Poste parisienne, quand un courrier doit être daté d’une journée et que c’est le dernier jour de délai. Une seule poste convient alors, dans le Ier arrondissement, c’est la Poste centrale du Louvres, qui ne date pas d’hier ? 

Non, puisque cette poste centrale fut inaugurée le 14 juillet 1888, la veille du feu d’artifice ! Elle fut construite entre 1880 et 1886 par l’architecte Julien Guadet, grande figure morale de l’époque. En fait, cette poste fut construite sur l’emplacement d’un hôtel particulier, l’hôtel d’Amenonville acheté pour le compte de Louis XV qui souhaitait y installer déjà l’administration des Postes. Devenu insalubre et trop petit, cet hôtel fut détruit et ce fut donc Jules Guadet qui construisit cet édifice imposant, chef d’œuvre de métal et de pierre, selon les techniques de l’époque. Hélas, le tout a vieilli, et cette Poste est en pleins travaux de rénovation sous la conduite de l’architecte Dominique Perrault, pour une rénovation qui aboutira à une surface de 50 000 mètres carrés. 

Cette poste a la particularité d’être ouverte 24 h sur 24, sept jours sur sept. C’est la seule en France !

En effet, c’est le seul bureau de poste a être ouvert toute la nuit à l’exception d’un créneau de 6 h à 7 h 30 du matin pour les opérations informatiques de sauvegarde et de maintenance. De fait, lorsque j’habitais Étampes, il m’est arrivé de partir sur Paris à cette poste pour déposer un dossier de concours avec date de la poste faisant foi. Pendant les travaux peut-être terminés en 2018, ces services continuent un peu plus loin, On a hâte de voir cette poste qui prévoit un toit de verdure. Et l’Hôtel de la poste, portera totalement son nom puisque les deux derniers étages accueilleront un hôtel et un restaurant ! On dépose sa lettre urgente, puis on va dormir au dernier étage avec vue sur la Tour Eiffel. Ah la belle vie. Quoi, l’hôtel n’est pas gratuit ? Ah bon