Événements

Au nom des lieux

Thorigny-sur-Marne
Thorigny-sur-Marne - Thor19 - CC

Les vignes renaissent à Thorigny-sur-Marne

Diffusion du jeudi 16 novembre 2017 Durée : 1min

C’est sur la rive droite de la Marne que nous fixons notre cap, à 28 kilomètres à l’est de Paris, on peut s’y rendre par le réseau transilien Paris-Est, sur la ligne Paris-Meaux, descente à la gare de Lagny-Thorigny. C’est Thorigny-sur-Marne que nous allons parcourir avec vous, une ville qui a une longue histoire, je crois.

En effet , son histoire commence à l’époque gallo-romaine, et le lieu s’appelait alors Tauriniacum, avec ce suffixe de propriété, -acum, qui laisse comprendre qu’elle a été ainsi désignée à partir du nom d’un gallo-romain, Taurinius. Au tout départ, le site était occupé par des Meldes, peuple Celte installé sur la Marne et dont la capitale était l’actuelle ville de Meaux. En fait, la Marne représentait une frontière entre le comté de Champagne et le pays de France et Thorigny appartenait aux deux territoires. La bourgade constituait alors une étape sur l’axe routier nord-sud, avec la possibilité de franchir la Marne par un gué, ou par bateau. Le premier pont ne date que du XIIe siècle. En fait, en tant que lieu de passage obligé, le commerce s’y développa rapidement, d’où d’ailleurs, un quartier appelé naguère le bout du pont, aujourd’hui quartier de la Marne, quartier très commerçant. La ville bénéficiait aussi de vignes cultivées sur les coteaux, vignes hélas détruites par le phylloxéra mais on vient d’en replanter une centaine de pieds pour rappeler le vignoble jadis prospère sur ses coteaux, orientés plein sud.

Ah… le bon petit vin de Thorigny-sur-Marne, réservé d’abord bien sûr aux habitants de Thorigny-sur-Marne, qu’on appelle comment ?

Les Thorigniens qui exploitèrent aussi autrefois du gypse, à partir du XIVe siècle, mais évidemment je préfère de loin les vignobles ! La Seine mais aussi le chemin de fer qui s’installa à partir de 1846, avec la ligne Paris-Strasbourg, étaient au reste bienvenus pour le développement de l’économie agricole. Un moment très agréable à ne pas rater : le marché tous les samedi matin. Fraîcheur et saveur garanties, avec ou sans vin