Replay du mercredi 26 avril 2017

Viroflay

- Mis à jour le

À la limite des Hauts-de-Seine, mais dans les Yvelines, bordée au sud par la forêt de Meudon et au nord par la forêt de Fausses-Reposes, nous voici Viroflay, traversée par une partie de la nationale 10 qui va jusqu’en Espagne, voyons loin, avec d’ailleurs je crois trois gares, rien que pour Viroflay

Viroflay
Viroflay - Henry Salomé - CC

À la limite des Hauts-de-Seine, mais dans les Yvelines, bordée au sud par la forêt de Meudon et au nord par la forêt de Fausses-Reposes, nous voici Viroflay, traversée par une partie de la nationale 10 qui va jusqu’en Espagne, voyons loin, avec d’ailleurs je crois trois gares, rien que pour Viroflay !

C’est en effet, la seule commune de France à bénéficier de trois gares si l’on excepte évidemment Paris et les très grandes villes. Et rendons à César ce qui est César, même la gare dite de Chaville-Vélizy se situe bel et bien sur la commune de Viroflay. J’aime assez les descriptions faites de Viroflay dans différents guides, évoquant une commune pentue ! C’est qu’en effet, elle occupe une partie de la vallée dite du ru de Marivel, cours d’eau aujourd’hui entièrement recouvert, avec un dénivelé, du point le plus bas de Viroflay à celui le plus haut, qui passe de 92 à 176 mètres, ce qui en région parisienne est marquant. Et quelques-uns de dire que dans cette commune boisée, plus de 40 % de son territoire, certains arbres culminent à plus de 200 mètres d’altitude. Toujours plus haut donc Viroflay !

L’origine du nom de Viroflay fait penser à une fleur, peut-être parce qu’à une lettre près, ça se prononce comme « giroflée » !

En fait, s’il nous faut redescendre et retrouver un nom germanique, Offlin, vous n’êtes pas loin de la vérité, Robin ! Parce que, d’abord attestée en latin en partant de ce nom, ce fut Offlevi Villa, domaine d’Offlin , puis on inversa et ce fut vil(la) Oflen, attesté au XIIIe siècle, et par attraction avec les mots se terminant en flée, comme giroflée, ce fut Viroflay. Pourquoi un r ? C’est un réflexe fréquent lorsque deux l sont proches villoflay, pour mieux prononcer l’un des deux se transforme en r. Et voilà comment on arrive au Viroflaysiens ! Dont Althusser qui y est enterré et Jean-François Kahn qui y est né. Ciel j’allais oublier l’essentiel : l’omelette dite de Viroflay, farcie d’épinards cuits, avec un épinard naguère célèbre de Viroflay : le monstrueux ! Ah ils sont fort vraiment à Viroflay, Robin ! Trois gares et le monstrueux.

Mots clés: