Loisirs Événements

Au nom des lieux

1min

Voisins-le-Bretonneux remonte à Pépin-le-Bref

Par le vendredi 6 octobre 2017
Podcasts : iTunes RSS
Voisin le Bretonneux
Voisin le Bretonneux - Henry Salomé - CC

Aujourd’hui, direction les Yvelines, à 24 km au sud ouest de Paris, dans une commune au nom assez long et qui fait penser à la Bretagne, c’est bien sûr Voisins-le-Bretonneux. On pense à des « voisins » aussi, c’est cela l’origine, un voisin breton ?

Eh bien oui et non, Robin, voilà une commune au nom magnifique que l’on croit pouvoir presque traduire et qui nous induit en erreur étymologique ! Commençons par « voisin », en fait on en retrouve déjà la trace sur le testament de Pépin le Bref, en 1244. On y repère en effet le mot Vicinis, précisément Ansberto Vicinio, un nom du lieu abrégé en Vicinis au XIVe siècle, vicinis représentant un dérivé du latin « vicus », village. Qui en français fut transformé en « voisin », d’où d’ailleurs encore le mot « voisinage » aujourd’hui. En fait le mot courant « voisin », nos voisins, vient bel et bien de la même racine, il s’agit effectivement au départ du simple fait d’être relié à des distances très proches, comme dans un village. Voilà pour la première partie de « Voisins-le-Bretonneux ».

Alors Bretonneux, de Bretagne ou pas ? Et puis comment, Jean, appelle-t-on les habitants de Voisins-le-Bretonneux ?

Ici, en fait, il n’y a probablement pas de rapport avec la Bretagne, même si nous avons des amis originaires de la Bretagne, qui vivent à Voisins-le-Bretonneux. En fait, bretonneux signifiait autrefois marécageux, boueux, le mot était issu du francique bret, désignant un bourbier, un marécage. C’est l’étymologie la plus vraisemblable, mais avouons-le, « bretonneux » a aussi parfois désigné une « terre de bretons ». Alors gloire tout de même à nos amis Bretons. Quant au gentilé, le nom des habitants d’une ville, eh bien on est reparti sur le mot latin et ce sont les Vicinois. Avec parmi les premiers Vicinois célèbres, Gilbert de Voisins, grande famille venue d’abord de Franche Comté, pas de Bretagne… Donc pas question de l’appeler Voisin-le-Bretonneux, « bretonneux », c’est réservé à cette ville chaleureuse.