Replay du dimanche 20 décembre 2020

Et si Noël n'est pas un bon souvenir ? Par Béatrice Mabilon-Bonfils

- Mis à jour le

On cherche une solution quand la magie de Noël n'opère pas.

3 manières de vivre Noël autrement
3 manières de vivre Noël autrement © Getty

Par exemple si l'approche des fêtes de Noël vous stresse, vous rend triste, vous angoisse même parfois dès la première case du calendrier de l'Avent. D’ailleurs les psychologues notent souvent avant Noël ou après plus de demandes de rendez-vous. L’angoisse de Noël porte même un nom, un néologisme : la natalophobie. 

Et comment ça s’explique ?

Par définition, la fête de Noël réactive notre enfance. 

Ou bien on a eu de beaux Noëls dans l’enfance, de vrais moments de joie et la nostalgie est là. Et devenus adultes, Noël c’est devenu un défi financier, des courses, des cadeaux qui ne plaisent à personne, de l’organisation, du stress, des trajets. Bref il faudra faire le deuil du Noël magique de notre enfance.

Ou bien Noël, c’était un mauvais moment de l’enfance : il y avait les tensions entre les parents, ou avec la famille éloignée (la belle-mère qui déboulait et qui détestait notre mère …) ou encore des souvenirs très douloureux (une séparation, un décès). 

Ou encore à Noël, on ne reçoit jamais le cadeau qu’on espère : mais derrière le cadeau c’est l’amour qui est là : celui qui manque, ou qui a manqué ..

Ou bien encore on se met la barre trop haute, on a beaucoup de pressions de notre société pour vivre le Noël idéal, des codes sociaux très contraignants et on ne sent pas à la hauteur de la fête parfaite en papier glacé qu’on nous vend … 

Dans tous ces cas et bien d’autres, Noël ravive nos blessures, nos failles …

Et vous avez des petites pistes pour se réconcilier avec Noël ?

 Oui, 3 solutions :

Ou bien le malaise est fait de petites choses sans gravité alors Oubliez les injonctions à la perfection : la perfection c’est triste et ça attise la jalousie.

Ou bien Noël vous affecte pour des raisons plus profondes, alors deux possibilités on peut décider de débrancher momentanément les relations toxiques qu'on a avec sa famille. Si vous changez, peut-être cela fera bouger les choses !! 

Si vraiment c’est trop trop difficile, on peut choisir la stratégie de l’évitement sans en être coupable et décider de ne pas se faire du mal encore une année de plus …de faire Noël autrement.

Même à Noël le bonheur, ça s’apprend.

Mots clés: