Replay du dimanche 28 février 2021

Et si les coïncidences significatives nous étaient utiles … par Béatrice Mabion-Bonfils

- Mis à jour le

Jung a étudié les effets de la synchronicité

Prêter attention aux synchronicités
Prêter attention aux synchronicités © Getty

On va prêter attention aux synchronicités, les coïncidences significatives de notre vie. Par exemple, vous pensez à votre amie Sandrine dont vous n’avez plus de nouvelles depuis 10 ans. Quelques secondes après, elle vous téléphone. Si vous êtes attentif à ce que vous vivez, vous pouvez trouver des exemples dans votre quotidien. Nous imputons au hasard, aux coïncidences, à la loi des séries, toute une série de phénomènes sur lesquels nous ne nous arrêtons pas sauf pour sourire ou nous étonner un instant

C’est Jung qui a théorisé cette notion ? 

Le psychanalyste hétérodoxe Carl Gustav Jung forgea en 1946 le concept de synchronicité pour en rendre compte : une patiente bavarde ne disait « rien » sur son divan rationalisant constamment ce qui lui arrivait. Son analyse n’avait pas vraiment débuté. Un jour cependant elle raconta en séance un rêve à Jung où elle recevait un scarabée d’or. Au moment de sa narration, un insecte cogna à la fenêtre, Jung alla l'ouvrir, saisit l'insecte et le montra à sa patiente : « Le voilà votre scarabée » dit-il et son analyse débuta. La conjonction de deux événements apparemment indépendants (un rêve et un insecte) avait donc eu du sens et surtout des effets concrets.

Il ne s’agit pas d’une prémonition, mais bien d’un signe annonciateur si nous sommes aptes à le voir en déformatant un peu notre pensée analytique, puis à le décoder. C’est un défi pour la raison humaine que de réussir à penser le lien entre des évènements sans aucune possibilité d'explication causale

Mais qu’est-ce que cela nous apporte au-delà d’une anecdote sympa à raconter ? .

Prenons un exemple réel : Tom est en Terminale et doit choisir son orientation post bac. Il hésite. Il est intéressé par une école d’architecture Mais est-ce le bon choix ? Il n’a pas suivi la bonne filière, il n’est pas sûr de pouvoir satisfaire aux exigences de la sélection, présenter un dossier de travaux. Il pense à faire un port folio autour de l’œuvre d’un architecte Il aimerait bien l’interviewer Mais cet architecte est très reconnu et il n’ose pas lui faire un mail pour demander une entrevue. Le soir même il regarde la télé et tombe « par hasard » sur une interview de cet architecte. Il prend son courage à deux mains : il ose demander l’interview et l’architecte quoique surbooké accepte. Tom présente un dossier très convaincant et réussit son concours d’entrée. Ici la lecture de la synchronicité était immédiate et non seulement Tom a choisi la bonne orientation mais il a de quoi réussir son projet.

Probablement que s’il avait « projeté » son désir avec obstination, il aurait rencontré un obstacle Une pensée de désir suppose la confiance et le lâcher prise. Comme un programme d’ordinateur que vous lancez. Vous n’en vérifiez pas constamment son déroulement, , vous savez qu’il ira à son terme, vous attendez simplement que l’analyse se termine. Des synchronicités surviennent qui vous mettent sur la voie. Elles sont la médiation entre la pensée de désir et la réalisation effective. Si vous êtes attentif aux synchronicités qui adviennent, si vous résistez avec notre envie de maîtriser « comment », le désir va se réaliser. Si vous savez lire et décoder ces augures, votre avenir va changer de fait. 

Je vous propose donc de noter ces petites coïncidences qui n’en sont peut-être pas vraiment …

Mots clés: