Replay du samedi 27 mars 2021

Comment augmenter son efficacité en connaissant mieux ses programmes ? Par Eveline Bouillon

- Mis à jour le

Que ce soit sur le plan du travail, comme du quotidien, on aimerait tous connaître des moyens pour être plus efficace. Vous en connaissez ?

Faire du temps une ressource et non une contrainte
Faire du temps une ressource et non une contrainte © Getty

Oui c’est un des sujets sur lesquels on travaille le plus en coaching et il y a de multiples « axes de progression » comme on dit dans mon jargon. Aujourd’hui, je vous propose de nous concentrer sur le plan des rythmes, ce que les anglais appellent les « routines » ou programmes et qui nous régissent énormément.

Bien s’observer sur le plan des rythmes permet par exemple permet non seulement de mieux dormir mais d’être plus efficace pour travailler.

La question à se poser est : à quel moment je fais mieux ceci ou cela ? A quel moment je fais les corvées avec facilité, les papiers ou à quel moment j’ai envie de sortir ou de manger ?

Nous vivons dans des carcans programmés par notre éducation, nos principes, ce que nous croyons bons pour nous.

Mon conseil va vous faire sourire aujourd’hui : c’est l’anti-conseil : n’écoutez pas les conseils ! Sur le plan de vos rythmes il n’y a que vous qui puissiez trouver la bonne alchimie faite de petits détails, de bonnes ou de moins bonnes conditions. Pensez « comment ça marche pour moi, quand ça marche bien ! ».

Cela dit, je peux vous proposer un outil : sur une feuille type agenda, marquez heure par heure ce que vous faites pendant un mois. Au début il faut s’astreindre à remplir la feuille au moins 2 fois par jour pour ne rien oublier. Puis on peut le faire le soir. Mais une fois par jour minimum. Au fur et à mesure que l’ont fait cet exercice, on mesure mieux ce qui est consacré aux tâches et aux centres d’intérêt. Très vite on voit émerger des incohérences par rapport à ses objectifs. On va par exemple noter qu’on passe beaucoup trop de temps avec telle personne en réunion, par faiblesse ou habitude alors que telle autre, qui a vraiment besoin de suivi et d’échanges pour faire avancer un projet crucial, est mise de côté.

Ou on va remarquer le peu de temps que l’on consacre à ses enfants ou à ses passions.

 Créer une visibilité sur son temps, cela demande de la rigueur et de la persévérance au début mais c’est formidable : on reprend le contrôle, on choisit mieux de ses priorités et on commence à réorganiser ses méthodes.