Replay du samedi 29 mai 2021

Pourquoi l’hypnose ne convient pas à tout le monde par Eveline Bouillon

- Mis à jour le

Contrairement à ce qu’affirment certains sans références, l’hypnose n’est pas l’ancêtre de la psychothérapie, c’est plutôt une des boîtes à outils possibles.

L'hypnose est un des outils de l'accompagnement
L'hypnose est un des outils de l'accompagnement © Getty

On ne peut pas vous l’imposer et vous devez pouvoir choisir parmi différentes méthodes dont d’autres plus classiques et qui ont fait leur preuves. 

Vous êtes formée à l’hypnose ?

Oui et c’est l’un des principes fondamentaux de l’hypnose : la personne doit être volontaire.

Freud lui-même après avoir passé plusieurs mois à se former auprès de Charco le précurseur de l’hypnose, français d’ailleurs, l’a abandonné rapidement en concluant que cela ne marchait pas.

Depuis des études universitaires comme de celle de Stamford en 1989 ont montré que seulement 10% de la population entrait dans une transe profonde facilement. Donc si vous n’avez pas confiance ou si vous sortez d’un cabinet avec un effet 0 surtout ne vous inquiétez pas ! Cela veut juste dire que votre capacité à la suggestibilité est faible. Dans d’autres situations cela peut être une force !

D’autre part les études ne sont pas faites en comparaison avec d’autres méthodes d’accompagnement. Le groupe test ne reçoit aucun accompagnement ou des médicaments ce qui ne permet pas de comparer les méthodes entre elles.

Pourtant  l’hypnose est très à la mode, tout le monde en parle…

Oui c’est à la mode. Mais vous savez ce qui se passe pour les choses à la mode ? Elles passent.

Non soyons sérieux, l’ancêtre de toutes les formes d’accompagnement c’est le dialogue et l’écoute empathique pratiqués par les représentants de toutes les religions dans l’histoire de l’humanité, dans les familles, entre amis depuis la nuit des temps. Quand vous offrez de l’attention à un être humain en difficulté, quelque soit votre formation, ou votre position par rapport à cette personne, vous accomplissez déjà 50% du travail d’accompagnement. Le vrai secret c’est cette attention portée qui apporte de l’énergie bienveillante à un autre être humain qui en manque. 

Comment faire quand c’est difficile ou douloureux ?

Si une personne proche ou un collègue vous parle d’un problème et que vous sentez que cette personne est en difficulté, car vous vous sentez mal en l’écoutant, vous ressentez son malaise, vous êtes en empathie avec elle. Appliquez cette méthode toute simple : laissez-la parler sans commentaires, sans jugement, accueillez juste ce qu’elle dit avec bienveillance et quand elle a terminé dites-lui simplement « je te comprends ». 

 Vous aurez fait le plus beau cadeau que l’on puisse faire à un autre être humain : être là pour lui au bon moment et l’accueillir de manière inconditionnelle.

Mots clés: