Replay du dimanche 27 septembre 2020

La marche pour se ressourcer par Béatrice Mabilon-Bonfils

- Mis à jour le

Profitons du we pour se mettre en marche !

Marcher dans la nature
Marcher dans la nature © Getty

Hippocrate disait déjà il y a deux mille ans que c'était le meilleur des remèdes.

C'est bon pour la santé mais plus encore ça permet de se sentir bien.

Et puis c'est possible quel que soit son niveau. Evidemment ce serait mieux de marcher tous les jours : par exemple aller au travail à pied, mais à défaut une randonnée tous les we c'est déjà ça !

Marcher régulièrement agit directement sur les appareils circulatoire et locomoteur : en réduisant le risque de maladies du coeur et d'accident vasculaire cérébral, en faisant baisser la tension artérielle, en diminuant le taux de cholestérol sanguin, en soulageant les maux de dos, en contrôlant mieux son poids. C'est même un facteur de  la longévité. Toute activité physique déclenche des endorphines pendant la marche et pendant plusieurs heures après l'effort. Il s'agit d'une morphine naturelle produite par notre organisme. Un vrai condensé  de  bonheur… on se sent bien dans sa peau, plus léger… et cela réduit les risques d'anxiété, de dépression à moyen terme.

Il y a deux façons de marcher. Ou on en fait une activité de partage : soit un club de marche, soit on appelle ses amis et tous les dimanches matins on se fait une randonnée si possible dans un coin de nature  pour  se ressourcer. Ou on choisit de marcher tout seul et là il y a deux objectifs possibles : soit trouver un temps calme pour  penser car la marche met littéralement en marche ma pensée. (tous mes  projets de recherche, je les pense en marchant !). Ou bien on choisit la marche méditative. Joe Dispensa dans ses ouvrages donne des  pistes : 

-       Trouver un espace calme si possible dans la nature

-       Placer son attention sur le coeur en ralentissant sa respiration  et en respirant à partir de ce centre énergétique

-       Entrer en contact avec  une émotion élevée, positive

-       Poser une intention pour sa marche

Puis marcher en laissant couler le bavardage mental sans s'y appesantir. Les idées passent comme un nuage. On reste ancré sur sa marche.

Bref, il y a plusieurs façons de marcher. A chacun  de trouver la sienne ! 

Mots clés: