Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français - Danton

Podcasts : iTunes RSS
Danton
Danton © Getty

C'est en Champagne, à Arcis-sur-Aube très précisément, que je vois le jour, le 26 octobre 1759 et je suis Georges Jacques. Père et mère sont des petits bourgeois.

Enfant, je me fais encorner par un taureau qui n'aime pas que sa vache m'allaite, puis un autre, avec lequel je veux me battre, me terrasse et un troupeau de cochon a bien failli me noyer. Je garde des traces de ces stigmates toute ma vie ainsi qu'une petite vérole. J'ai le visage grêlé.

Il faut bien que je développe des talents exceptionnels pour réussir, ce n’est pas le physique qui va m'aider. C'est à la faculté de Reims que j'obtiens ma licence en droit. Je me découvre alors être un orateur hors pair et convainquant. A tel point que l'on me surnomme le Mirabeau des canailles... En 1792, je côtoie déjà Desmoulins et Robespierre, avec eux je deviens un leader de cette révolution qui enterre la monarchie. Nommé ministre de la Justice, j'évite une révolte vendéenne et tiens tête aux prussiens lançant mon célèbre ''Pour vaincre, il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace !''

Montagnard tout comme Robespierre, je suis beaucoup plus indulgent que lui, ok, j'ai voté la décapitation de Louis XVI, mais je veux que cesse la terreur, il y en a assez des morts, et des têtes coupées non ? C'est grâce à moi que l'esclavage est aboli en France, avant que Napoléon ne le réinstaure. Saint-Just, le bras armé de Robespierre me déteste, il me trouve trop mou, me considère comme un traître à la révolution, je suis juste plus humain que lui c'est tout. Bref, ils arrivent à nous condamner à mort Desmoulins et moi dans un procès qui n'en a que le nom.

Avant que la lame implacable ne vienne me détacher la tête, je lance au bourreau, ''tu montreras ma tête au peuple, elle en vaut bien la peine !''. C'est le 5 avril 1794 qu'elle tombe, j'ai 34 ans. J'ai prédit à Robespierre le même sort, ce sera 4 mois après.

Moi, Georges Danton.