Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, Portraits - Pierre Bourdieu

Podcasts : iTunes RSS
Pierre Bourdieu
Pierre Bourdieu © Getty

C'est à Denguin près de Pau, que mes ruraux de parents me prénomment Pierre, le 1er août 1930. Je suis leur fils unique, et je vais marquer durablement cette 2ème partie de siècle.

C'est au lycée Louis-Barthou de Pau que je commence ma scolarité, pour la finir à l’école normale supérieure. Je suis plutôt une tronche, oui, je vous l'accorde.

Cela ne me dispense pas de faire l'armée, affecté au service psychologique à Versailles, je me fais choper avec un numéro de l'Express censuré car consacré à la question algérienne. Ni une ni deux ils m'envoient là bas. Je découvre alors ma voie, la sociologie. Tant qu' à être en Algérie, autant faire une étude ethnologique, c'est ce que je fais. Il en ressort une conviction profonde pour l'indépendance de cette nation.

De retour en France, j'écris, j'enseigne, ma pensée sociologique interpelle les plus grands penseurs de ce siècle à travers le monde. Je décris le système de pouvoir entre dominants et dominés, qui pour moi n'est plus un problème de classe, mais de culture. Acquérir plus de pouvoir socialement pour exister, et imposer son fonctionnement. C'est le libéralisme qui engendre ces comportements. Je défends les étudiants de mai 68 qui veulent changer le monde, soutiens les sans-papiers, dénonce le néo-libéralisme.

Je suis l'un des rares intellectuels humanistes engagés de la 2ème partie du 20ème siècle, avec Sartre ! Nommé professeur au collège de France, je critique vertement la télévision, en dénonçant la course déjà effrénée à l'audimat, ce Dieu caché qui règne sur les consciences, et où l'on ne critique pas l'ordre dominant.

Je perds manifestement le combat le 23 janvier 2002, à 71 ans quand je m'éteins a Paris.

Moi, Pierre Bourdieu.