Toutes les émissions

Billet d'humeur

Du lundi au vendredi à 8h18

Thierry Kranzer
Thierry Kranzer

Thierry Kranzer : Président du Filal

Diffusion du jeudi 2 mars 2017 Durée : 3min

Thierry Kranzer : Président du Filal fait appel à votre générosité pour soutenir la langue Alsacienne.

SAUVER L'ALSACIEN MAINTENANT - S'ELSASSERDITSCH RETTE JETZA !

Aidez-Nous à sauver la langue alsacienne ! Moins de 3% des enfants parlent encore l’alsacien et si rien est fait notre langue aura disparu dans 30 ans. Or, nous savons aujourd’hui que n’importe quelle langue minoritaire peut-être sauvée à condition de disposer d’une immersion complète avant l’âge de 5 ans.

Une immersion totale dès la crèche permettra aux enfants de devenir dialectophones, même si leurs parents ne le sont pas. Le Fonds international pour la langue alsacienne (FILAL) a besoin de votre soutien pour financer les premières crèches en immersion complète en dialecte avec passage progressif en Hochdeutsch.

Si 1000 Alsaciens (1 par village) acceptent de virer 10 euros par mois sur le compte du FILAL, nous pourrons créer chaque année une crèche en immersion complète en alsacien.

vous pouvez aussi agir en FAISANT UN DON directement en ligne !

http://www.ifala.org/fr\_FR/page/donate

Nous n’inventons rien. Nous souhaitons appliquer des recettes qui font leurs preuves dans le monde entier. Même en France ! 25 départements français (1 sur 4) disposent de maternelles en immersion complète en langue régionale (basque, catalan, breton, occitan). 10 000 élèves de primaire bénéficient aujourd’hui de cette immersion.

L’Alsace a une révolution linguistique de retard, alors que sa langue régionale est celle des puissantes économies voisines (Pays de Bade, Suisse alémanique). le principe de l’immersion compensatoire : L’enfant ne passe que 1000 heures par an à l’école sur 4000 heures durant lesquelles il est éveillé. L’immersion complète à l’école (1000 heures par an) est le seul moyen de parvenir à un bon équilibre linguistique à la fin de la maternelle, dans une société où tout se passe en français (rue, TV, copains) en dehors de l’école (3000 heures par an).

Un rapport du Conseil économique et social des Nations Unies de 2005 démontre que, partout où il y a une langue minoritaire, la qualité de l’éducation à la fin du primaire est proportionnelle au taux d’immersion dès la maternelle en langue minoritaire. La politique linguistique est une science exacte et l’immersion – là où elle est pratiquée (Canada francophone, Pays Basque, Pays de Galle, Hawaï) – le pourcentage d’enfants pratiquant la langue régionale ou minoritaire ne cesse d’augmenter.

Halfe met. S’esch nànet àlle Tàg Nàcht gse. Mer send amol gse. Mer kennta’s wedder wara. Mer brichtes numma wella (Andre Weckmann)

Vous pouvez aussi soutenir notre pétition appelant à des crèches en immersion

SIGNER LA PETITION !

Le soutien des personnalitées Alsacienne, et de Roger SIFFER ! et le FILAL présenté (7 minutes) sur ALSACE 20, voir notre site internet ! (www.ifala.org)

Mer hoffa’sbeschte fer unsri Sproch. denn nur’s beschte esch güet genuë fer unsri Sproch !

Thierry Kranzer, Président du FILAL

Plus d'information: FILAL