Replay du jeudi 4 octobre 2018

Bleu Poitou Live avec Colours in the street

- Mis à jour le
Colours in the street
Colours in the street © Radio France - Frédérique Gissot

Colours in the street, c'est une très belle histoire qui commence à Aiffres en 2009, entre deux copains : Alexandre Poussard et Alexis Rimbault. L'aventure se prolonge avec l'arrivée de Noé Russeil à la basse et de Lucien Saurin, à la guitare. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

En 2012, Colours in the street sort « Paper Child » et se fait remarquer dès ce premier single, suivi par la sortie de l'album « Royaume ».  

Dès 2016, le groupe termine sa tournée au Festival international Zandari à Séoul, en Corée du Sud. 

Colours in the street rejoue en Asie en juin 2017 avec six dates en Chine, à l'occasion de la sortie du CD 5 titres "Tell the world".   

  • Alexandre Poussard, chant, clavier 
Alexandre Poussard
Alexandre Poussard © Radio France - Frédérique Gissot
  • Alexis Rimbault, cajón, pad 
Alexis Rimbault
Alexis Rimbault © Radio France - Frédérique Gissot
  • Noé Russeil, basse 
Noé Russeil
Noé Russeil © Radio France - Frédérique Gissot
  • Lucien Saurin, guitare
Lucien Saurin
Lucien Saurin © Radio France - Frédérique Gissot

Colours in the street joue en live pour France Bleu Poitou leurs nouvelles chansons, à découvrir aussi en concert :  

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Bleu Poitou Live est enregistré au Théâtre Auditorium de Poitiers.

Mots clés: